International
URL courte
Par ,
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)
311661
S'abonner

Steptanakert, capitale de la république autoproclamée du Haut-Karabakh, a été de nouveau pilonnée par l’armée azérie ce 4 octobre, rapporte la Défense arménienne. Celle-ci est accusée d’avoir tiré par la suite sur plusieurs localités en Azerbaïdjan. Erevan dément.

Après avoir subi plusieurs attaques à la roquette la veille, la capitale de la république autoproclamée du Haut-Karabakh est de nouveau pilonnée par les forces azerbaïdjanaises ce dimanche 4 octobre, rapporte son ministère des Affaires étrangères.

Un correspondant de Sputnik a fait état de fortes explosions survenues à Stepanakert. Un son typique d'éclats en progression après chaque explosion pouvait être entendu, précise le journaliste.

Situation tendue

Après avoir analysé les manœuvres des forces azerbaïdjanaises, la Défense du Haut-Karabakh estime que celles-ci se préparent à une offensive, indique son service de presse.

«Durant la nuit, la situation était tendue sur la ligne de contact. Des tensions particulières ont été observées en direction du sud», ajoute le ministère.

Dans le même temps, le dirigeant du Haut-Karabakh a annoncé sur Facebook être rentré de la ligne de front. Remerciant ses compatriotes militaires pour leur contribution, il s’est félicité d’une victoire prochaine inévitable de la république autoproclamée.

Escalade

Depuis le 27 septembre, le Haut-Karabakh est en proie à de nouveaux affrontements entre les armées arménienne et azerbaïdjanaise. Les pays se sont mutuellement accusés d’attaques. La loi martiale a été décrétée en Arménie et dans plusieurs régions de l’Azerbaïdjan. Plusieurs villes ont été visées par des attaques à la roquette. Les parties en conflit font état de centaines de victimes.

De nombreux pays dont la France et la Russie ont appelé à un cessez-le-feu. La Turquie a assuré apporter son soutien à l’Azerbaïdjan sur fond de nouvelles tensions dans cette région.

Nouveaux messages
  • 22:40

    Le Parquet général azéri a déclaré que cinq personnes avaient été hospitalisées après le pilonnage arménien de Mingachevir. Pour rappel, l’Arménie a démenti ces frappes.

  • 22:24

    Le porte-parole du Président de la République non reconnue du Haut-Karabakh, Vagram Pogosian, a déclaré que cette dernière se réservait le droit de transférer les combats sur le sol azéri pour y combattre les groupes terroristes.

  • 21:59

    Stepanakert après un pilonnage

    Stepanakert après un pilonnage
    Sputnik
  • 21:56

    Selon un assistant du Président Aliev, les forces arméniennes ont tiré des missiles de moyenne portée sur Khyzy et la région d’Abşeron, à proximité immédiate de la capitale, Bakou.

  • 20:45

    La Défense azérie annonce des blessés suite au tir de missiles arméniens sur la ville de Mingachevir.

    Hikmet Gadjiev, assistant du Président azéri, a déclaré que les forces armées arméniennes avaient porté des frappes contre cette ville qui abrite un réservoir d’eau et «la principale station hydroélectrique».

    Et de qualifier ces actions d'Erevan de manœuvre «de terreur de l’Arménie contre la population pacifique d’Azerbaïdjan».

    Pour sa part, la Défense arménienne a démenti le pilonnage de cette ville.

  • 20:28
    Drapeaux de l'Arménie

    Si la situation au Karabakh est sous-estimée, l'Europe devrait «attendre la Turquie près de Vienne»

    Dans son entretien à l’édition Bild, le Premier ministre arménien a mis en garde l’Europe contre une mauvaise évaluation de la situation au Karabakh qui pourrait se terminer par l’arrivée de «la Turquie près de Vienne», accusant par cela Ankara de mener une politique impérialiste.
    En savoir plus
  • 20:27

    Le Premier ministre arménien est persuadé qu’en cas de besoin la Russie assurera la sécurité de son pays

    Nikol Pachinian s’est dit confiant dans le fait qu’en cas de besoin, la Russie offrirait une aide à Erevan pour assurer la sécurité de l’Arménie et ce, jusqu'à employer ses forces armées –ce qui est prévu par un accord existant entre les deux pays.

    «L’Arménie accueille la 102e base militaire russe, nous disposons du système anti-aérien uni. […] Je suis sûr que la Russie mettra en œuvre ses engagements si nécessaire», a-t-il déclaré dans un entretien au Bild.

  • 19:45

    Les services de sécurité nationale arménienne déclarent avoir arrêté plusieurs étrangers soupçonnés d’espionnage.

    «Nous avons reçu des informations factuelles sur le recueil par des citoyens étrangers de données sur le matériel de combat appartenant aux forces armées arménienne, sur le transport des armements, sur le déploiement des unités militaires et sur le nombre de mobilisations. Le 1er octobre, des citoyens étrangers ont été arrêtés pour suspicion d’espionnage et d’incitation de citoyens arméniens à l’espionnage», indiquent les services de sécurité nationale sur leur site.

  • 19:45

    Ardzroun Hovhannisian, représentant de la Défense arménienne, a communiqué en ce 4 octobre que la partie azérie avait perdu dimanche trois avions et 13 unités de combat blindés.

    Selon lui, au cours de ces dernières 24h, la partie azérie a perdu 400 hommes et 700 autres ont été blessés.

  • 18:55

    Pachinian: «la Turquie est de retour dans le Caucase du Sud pour poursuivre le génocide des Arméniens»

    Dans son entretien à l’édition Bild, le Premier ministre Nikol Pachinian a déclaré qu’il considérait qu’un siècle après le génocide des Arméniens, la Turquie était de retour dans la région «pour poursuivre le génocide».

  • 18:46

    La porte-parole de la Défense arménienne, Chouchan Stepanian, a déclaré que les combats dans le Karabakh se poursuivaient tout le long de la ligne de contact. Les plus intenses se déroulent en direction du nord et du sud.

    «L’ennemi entreprend des attaques incessantes qui sont coupées par les actions décisives de détachements de l’Armée de défense [de la république non reconnue du Haut-Karabakh», a-t-elle écrit sur son compte Facebook.

  • 18:32

    La Défense azerbaïdjaniase a rendu publiques de nouvelles images de frappes

  • 18:30

    Selon les déclarations du Président azéri Aliev, l'armée de son pays occupe encore 9 villages dans le Karabakh.

  • 18:17

    L’Arménie présente une vidéo montrant, affirme-t-elle, le retrait des troupes azéries de Madaghis

    Le ministère arménien de la Défense a posté une vidéo qu'elle présente comme le retrait de troupes azéries après les tirs d’artillerie sur la région de Madaghis. «Fuite de Madaghis», commente la porte-parole de la Défense, Chouchan Stepanian.

  • 17:38

    Le Président azéri a déclaré dans une interview accordée à Al Arabiya qu'il souhaitait que la France présente ses excuses pour les propos tenus par Emmanuel Macron sur les mercenaires syriens au Karabakh.

    Ilham Aiiyev

    Le Président azerbaïdjanais exige que Macron s'excuse pour ses propos sur les mercenaires au Karabakh

    Dénonçant les propos d’Emmanuel Macron qui avait affirmé que 300 combattants avaient «quitté la Syrie pour rejoindre Bakou», le Président azéri Ilham Aliev a demandé que la France s’excuse pour de telles déclarations et fasse «preuve de responsabilité», selon la chaîne Al Arabiya.
    En savoir plus
  • 17:19

    Quatre civils ont été tués et 10 autres blessés à Chouchi et Stepanakert à la suite de pilonnages dimanche, selon l’ombudsman de la République non reconnue.

  • 17:08

    Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a confirmé à son homologue arménien l’empressement de la Russie de contribuer au règlement dans le Karabakh sous l’égide des co-présidents du Groupe de Minsk de l’OSCE.

    En outre, la partie russe a exprimé sa préoccupation suite à l’augmentation des victimes civiles et la nécessité d'un cessez-le-feu au plus vite a été soulignée, détaille le service de presse de la diplomatie russe.

  • 16:55

    L’Azerbaïdjan prêt à un cessez-le-feu si l’Arménie s’engage à se retirer du Haut-Karabakh

    Bakou affirme stopper les attaques dans le Haut-Karabakh si Erevan propose un projet de retrait de ses forces qu'elle confirme par des actes:

    «Notre condition pour un arrêt des hostilités est que l’Arménie propose un projet temporaire de retrait de ses forces des territoires azéris occupés dans le Haut-Karabakh, qui sera confirmé par des actes, à savoir à quelle date et quels territoires seront libérés», a déclaré le Président Aliev dans une interview accordée à la chaîne Al-Arabiya.

  • 16:44

    Le pilonnage de Gandja par l’armée arménienne dénoncé par la Turquie

    «Les attaques contre Gandja témoignent d’un désespoir arménien et de son intention de ne pouvoir se retenir de commettre des crimes contre l’humanité», informe l’agence Anadolu, se référant au ministère turc des Affaires étrangères

  • 16:36

    Des installations civiles visées par des tirs dans le Haut-Karabakh, l’Azerbaïdjan dément

    Certaines installations civiles de la ville de Chouchi situées dans le Haut-Karabakh ont essuyé des tirs de la part des forces azéries, indiqué le représentant de la Défense arménienne Artsroun Hovhannisian sur Facebook.

    Mais l’Azerbaïdjan assure ne viser ni la population ni les installations civiles mais celles militaires et des positions de tirs, indique un communiqué publié ce dimanche 4 octobre par le service de presse du ministère azéri de la Défense. C’est la raison pour laquelle l'administration exhorte la population à se tenir à l’écart de la zone de combat.

  • 14:50

    Le Président azéri annonce la prise de contrôle de la ville de Djebraïl dans le Haut-Karabakh par son armée, Erevan dément

    Cette déclaration a été publiée sur le compte Twitter d’Ilham Aliev. Selon ses dires, l’armée azerbaïdjanaise a également pris le contrôle de plusieurs villages de la région.

    Peu après, la Défense arménienne a démenti cette déclaration.

    Publiées sur Twitter par des fonctionnaires azéris et turc, les informations sur la prise de contrôle de Djebraïl sont elles aussi fausses, a déclaré Chouchan Stepanian, porte-parole du ministère arménien de la Défense.

  • 14:42
    la ville de Ganja après le bombardement

    L'Azerbaïdjan diffuse le résultat du bombardement de la ville de Ganja par l'Arménie - vidéo

    L'Azerbaïdjan a accusé ce 4 octobre les forces arméniennes de bombarder la deuxième ville du pays, celle de Ganja. Le résultat de cette attaque a été relayé sur le Net par le conseiller de la présidence azerbaïdjanaise.
    En savoir plus
  • 14:41

    Erevan saisit la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) pour demander de mettre en place des mesures provisoires à l’encontre de la Turquie, a déclaré le représentant arménien au sein de la CEDH.

  • 14:23

    Bakou fait état de 24 morts et de 111 blessés

    Au total, le pays recense 24 morts et 111 blessés depuis le 27 septembre, date du début des affrontements, a déclaré à Sputnik le service de presse du parquet général de la république. 49 installations civiles et 248 immeubles ont été endommagés.

  • 13:36

    Les attaques contre Stepanakert se poursuivent, des blessés

    Après avoir été pilonnée par l’armée azérie dans la matinée de ce 4 octobre, Stepanakert, capitale de la république autoproclamée du Haut-Karabakh, continue d’essuyer des tirs, rapporte son ministère des Affaires étrangères.
    «Il y a des blessés et des dégâts», indique l'administration.

  • 13:30

    Le parquet d’Azerbaïdjan fait état d'un mort et de 32 blessés suite aux tirs de l’Arménie contre Gandja

    En outre, des immeubles ont été gravement endommagés, indique le procureur général du pays, Kiamran Aliev. Selon lui, il y a assez de preuves de la violation des conventions de Genève commise par le dirigeant de la république autoproclamée du Haut-Karabakh. Une enquête pénale a été ouverte contre Araïk Haroutiounian.

    Au total, le pays recense 24 morts et 111 blessés depuis le 27 septembre, date du début des affrontements, a déclaré à Sputnik le service de presse du parquet général de la république. 49 installations civiles et 248 immeubles ont été endommagés.

  • 13:15

    Pour Ankara, le pilonnage de la ville azérie de Gandji par les forces arméniennes est une violation des conventions de Genève

  • 12:31

    Bakou affirme que le dirigeant du Haut-Karabakh est gravement blessé, l’info démentie par son porte-parole

    Diffusée par l’Azerbaïdjan, l’information sur les graves blessures reçues par le dirigeant du Haut-Karabakh a été démentie par son porte-parole auprès de Sputnik. «C’est totalement faux», assure Vaghram Pogosian. Selon lui, M.Haroutiounian est «sain et sauf» et «exerce ses fonctions».
    En savoir plus
  • 11:32

    Un mort et quatre blessés lors du pilonnage de la ville de Gandja par les forces arméniennes, rapporte la diplomatie azérie. Située à 60 kilomètres de la frontière arménienne, la ville «est gravement endommagée» par les tirs, indique le ministère sur Twitter.

  • 11:15

    Le dirigeant du Haut-Karabakh ordonne l'arrêt des attaques à la roquette contre la ville de Gandja pour éviter des victimes parmi les civils.

    «Aujourd’hui, l’armée de défense a lancé plusieurs roquettes contre la ville de Gandja sur mon ordre. J’exige désormais l’arrêt des attaques pour éviter des victimes innocentes parmi la population civile», informe-t-il sur Facebook.

    Cependant, il a promis de reprendre l’opération militaire et d’éliminer l’armée de son adversaire si ce dernier «ne tire pas de conclusions».

  • 10:45

    L’Arménie annonce la destruction de trois avions militaires azerbaïdjanais

    Les forces du Haut-Karabakh ont abattu trois avions militaires azerbaïdjanais, indique la porte-parole de la Défense arménienne Chouchan Stepanian.

    «Vers 12h00 [10h00, heure française, ndlr], trois avions et deux chars ennemis ont été détruits en direction du sud par l’armée de défense d’Artsakh [autonomination de la république autoproclamée, ndlr]», rapporte-t-elle sur Facebook.

  • 10:25

    Merkel soutient la déclaration de Macron, Poutine et Trump sur le Haut-Karabakh

    Angela Merkel s’est entretenue par téléphone avec le Premier ministre arménien Nikol Pachinian pour discuter l’escalade des tensions dans le Haut-Karabakh, indique la porte-parole du gouvernement allemand.

    «La chancelière a exprimé sa préoccupation face aux affrontements qui se poursuivent et l'augmentation du nombre de victimes. Elle a souligné que toutes les parties devaient cesser immédiatement leurs attaques et reprendre les négociations», a déclaré Ulrike Demmer.

    «Elle soutient pleinement la déclaration des coprésidents du groupe de Minsk de l'OSCE (la Russie, les États-Unis et la France) du 1er octobre», a ajouté la porte-parole.

    Mme Merkel s’est également prononcée pour la mise en place d’une pause humanitaire pour retirer les corps des personnes tuées de la zone de combat.

  • 10:24
    Dans le Haut-Karabakh, le 29 septembre 2020

    Le Kremlin enverra des forces de maintien de la paix au Haut-Karabakh à une condition

    Des forces de maintien de la paix russes bientôt envoyées au Haut-Karabakh? Dans une interview à RBC, Dmitri Peskov précise que le Kremlin n’entreprendra cette mesure qu'avec le consentement de l'Azerbaïdjan et de l'Arménie.
    En savoir plus
  • 10:06

    Deux villes du Haut-Karabakh visées par des frappes aériennes et des tirs d’artillerie

    La diplomatie arménienne rapporte que deux villes du Haut-Karabakh, Stepanakert et Martakert, essuient des frappes aériennes et des tirs d’artillerie réalisés par les forces armées azerbaïdjanaises.

    Le bombardement de Steptanakert a fait des blessés et des dégâts, indique la Défense arménienne.

    Suite à un nouveau tir d’artillerie contre la capitale du Haut-Karabakh, une alerte aérienne a été déclenchée. Les télécommunications et l’électricité ont été temporairement coupées, précise un correspondant de Sputnik.

  • 09:18

    L’Arménie dément les informations sur les tirs réalisés depuis son territoire

    Accusé d’avoir mené des attaques depuis son territoire contre l’Azerbaïdjan ce dimanche 4 octobre, le ministère arménien de la Défense dément.

    «Nous informons qu’aucune attaque n’est menée depuis le territoire arménien», a déclaré la porte-parole du ministère, Chouchan Stepanian.

    Les forces du Haut-Karabakh tirent sur des installations militaires importantes situées en retrait en Azerbaïdjan, précise-t-elle.

  • 09:16

    Plusieurs régions azéries attaquées par l'Arménie, selon Bakou

    Plusieurs sites azéris sont visés par des attaques à la roquette réalisées depuis le territoire arménien, indique le ministère azerbaïdjanais de la Défense. Il s’agit notamment de Gandja, deuxième ville azérie, ainsi que de la région de Fizuli et de certains villages des régions d’Agdam et de Tartar.

  • 09:09

    Au moins deux civils tués lors d’un pilonnage d'une ville azérie

    Des tirs d’artillerie de l’armée arménienne ont fait deux morts et deux blessés parmi la population civile de la ville azérie de Beylagan, située à proximité de la ligne de contact dans le Haut-Karabakh, rapporte le Parquet général d’Azerbaïdjan.

  • 08:58

    Un aérodrome militaire azéri détruit par les forces du Haut-Karabakh, Bakou dément

    Les autorités du Haut-Karabakh affirment avoir frappé des installations militaires dans des villes azéries suite à un nouveau pilonnage de Stepanakert. L’aérodrome militaire à Gandja est détruit.

    Plus tard dans la journée, cette information a été démentie par Bakou.

    «Relayées par la partie arménienne, les messages sur des frappes présumées contre des installations militaires de la ville de Gandja relèvent de la provocation et sont de fausses informations», indique un communiqué publié sur le site du ministère azéri de la Défense.

  • 08:51

    Certains sites civils de Stepanakert sont visés, a indiqué le ministère arménien de la Défense.

En direct
Haut-Karabakh: les tensions s’intensifient après de fortes explosions à Stepanakert
+
Dossier:
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)
Tags:
offensive, Stepanakert, guerre, explosion, Haut-Karabakh
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook