International
URL courte
Par
10211
S'abonner

Selon Sergueï Lavrov, la Russie et l'UE ne doivent pas se limiter à une discussion sélective de questions graves. À titre d’exemple, le chef de la diplomatie russe a cité les relations entre la Russie et la France qui coopèrent via plus de 10 groupes de travail sur des domaines différents.

Les désaccords entre la Russie et l'Union européenne ne doivent pas servir de prétextes pour remplacer un dialogue complet par une discussion sélective axée sur les questions graves, a déclaré le 5 octobre Sergueï Lavrov lors d'une réunion avec des membres de l'Association des entreprises européennes en Russie.

Comme l’a précisé le ministre, la coopération entre la Russie et l'UE est «sélective, elle touche certains sujets de conflit, sporadiquement, de temps en temps». Dans le même temps, Moscou entretient un dialogue stable avec la France.

«Oui, le Président Macron exprime des critiques, nous le voyons, nous l'entendons. Nous avons aussi des questions à poser à la France. Mais nous avons un dialogue», a indiqué M. Lavrov.

Coopération avec la France dans plus de 10 groupes de travail

Sergueï Lavrov (photo d'archives)
© Sputnik . Le service de presse du ministère russe des Affaires étrangères
Selon le chef de la diplomatie russe, la Russie et la France coopèrent actuellement dans plus de 10 groupes de travail dans des domaines différents, y compris sur des questions stratégiques.

À titre d'exemple de coopération bilatérale constructive entre la Russie et la France, M. Lavrov a cité les réunions au format «2+2» entre les ministres des Affaires étrangères et de la Défense des deux pays. En outre, il a rappelé qu’Emmanuel Macron était le seul dirigeant européen à avoir exprimé sa volonté de discuter de l'introduction d'un moratoire sur le déploiement de missiles à moyenne et courte portée en Europe, proposition avancée par Vladimir Poutine en automne dernière.

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Tags:
coopération, Sergueï Lavrov, France, Russie, UE
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook