International
URL courte
Par
10247
S'abonner

L’ambassadeur américain en Israël David Friedman est revenu sur les répercussions que pourraient avoir l’élection de Biden sur la région du Golfe, dans un entretien avec un site d’information émirati. Il dit notamment s’inquiéter d’un changement de stratégie vis-à-vis de l’Iran.

Dans un entretien avec le site d’information Al-Ain, l’ambassadeur américain en Israël a affirmé que l’élection de Joe Biden pourrait se révéler «mauvaise pour la région». David Friedman a déclaré qu’un tel scénario s’avérerait néfaste non seulement pour Israël mais aussi pour plusieurs autres pays arabes du Golfe.

«Si Biden gagne, nous assisterons à un changement de politique qui, à mon avis, sera mauvais pour la région, y compris pour Israël, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Qatar et le Koweït», a-t-il expliqué à Al-Ain.

«Saper» le travail sur l’Iran?

L’ambassadeur américain en Israël s’est dit préoccupé quant à un éventuel changement de stratégie sur l’Iran, déclarant qu’il s’agissait là de «la question la plus importante de l'élection».

Il a notamment rappelé que Joe Biden avait participé à l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien au sein de l’administration Obama, accord que David Friedman dit désapprouver, car il aurait ouvert à l’Iran la voie vers l’arme nucléaire.

L’ambassadeur s’inquiète donc que Joe Biden nouvellement élu puisse «saper» le travail effectué sur le dossier iranien.

«Nous avons travaillé très dur pour amener l'Iran, je pense, à une bien meilleure position. Je déteste penser qu'une nouvelle administration puisse saper cela mais, malheureusement, si Biden gagne, je pense qu'ils le pourraient», a-t-il confié à Al-Ain.

En mai 2018, Donald Trump avait annoncé le retrait unilatéral des États-Unis de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien et le retour d’importantes sanctions économiques.

Lire aussi:

Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Des policiers déjouent in extremis une embuscade qui leur a été tendue à Grenoble
Trump claque la porte d'une interview télévisée, dénonçant le ton des questions - vidéo
Tags:
accord de Vienne sur le nucléaire iranien (2015), Donald Trump, armes nucléaires, Iran, Israël, Joe Biden
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook