International
URL courte
Par
16460
S'abonner

Le Président américain a annoncé avoir autorisé la déclassification de documents relatifs «au plus grand crime politique de l'Histoire américaine, le canular de la Russie», ainsi qu'au scandale avec les e-mails d'Hillary Clinton.

Donald Trump a publié un tweet faisant savoir qu'il avait autorisé la déclassification de documents concernant l'«interférence» russe dans la présidentielle américaine de 2016.

Il a précisé que l'autorisation concernait également le scandale lié à l'utilisation par sa rivale Hillary Clinton de son compte e-mail personnel dans le cadre de ses fonctions.

«J'ai pleinement autorisé la déclassification totale de tous les documents relatifs au plus grand crime politique de l'Histoire américaine, le canular de la Russie. De même, le scandale des e-mails d'Hillary Clinton. Pas de rédaction!», a-t-il tweeté.

Document déclassifiés depuis longtemps

«Toutes les informations sur le scandale du canular russe ont été déclassifiées par moi il y a longtemps. Malheureusement pour notre pays, les gens ont agi très lentement, d'autant plus qu'il s'agit peut-être du plus grand crime politique de l'Histoire de notre pays. Agissez!», a-t-il détaillé.

En 2016, la Russie avait été accusée d'interférence dans la présidentielle aux États-Unis, ce qui avait été rejeté par Moscou. Se basant sur un rapport non confirmé sur les «liens» du Président avec la Russie, les services secrets américains avaient surveillé des membres de la campagne politique de Donald Trump. Par la suite, l'«affaire russe» avait été supervisée par le procureur spécial Robert Mueller qui n'avait pas trouvé de preuves de «connivence».

Lire aussi:

Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Des policiers déjouent in extremis une embuscade qui leur a été tendue à Grenoble
«Pas que ça à faire»: un policier traîné sur plusieurs mètres par un automobiliste à Agen
Tags:
élection présidentielle, ingérence, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook