International
URL courte
Par
Alexandre Loukachenko sous pression après la présidentielle (29)
40468
S'abonner

La cheffe de l'opposition biélorusse, Svetlana Tikhanovskaïa, prononce un discours en ligne devant l'Assemblée nationale ce 7 octobre suite à sa rencontre avec Emmanuel Macron en Lituanie.

L'opposante biélorusse Svetlana Tikhanovskaïa est auditionnée à distance par la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale ce 7 octobre au matin.

Discours devant les députés

«Moi, Svetlana Tikhanovskaïa, je suis la voix de ceux qui ont voulu les changements en Biélorussie. Je suis la voix de ceux qui sortent dans les rues en Biélorussie pour défendre leur droit de choisir». C’est avec ces propos que l’ancienne candidate à la présidence de la République de Biélorussie a commencé son discours devant les élus français.

Elle a attiré l’attention sur les 70 prisonniers politiques en Biélorussie, dont son mari, qui «avait donné aux Biélorusses une possibilité d’être entendus». Mme Tikhanovskaïa a souligné que le pouvoir actuel refusait le dialogue pour sortir de la crise et faisait de la répression arbitraire contre les opposants.

L’opposante a cité la devise de la République française «Liberté, Égalité, Fraternité», soulignant qu’«aujourd’hui les Biélorusses luttent pour leur droit de citoyen, pour l’égalité de tous les citoyens biélorusses devant la loi et aussi pour l’unité, l’intégrité du peuple biélorusse.»

Elle a également loué le courage des femmes biélorusses qui sortent dans les rues malgré la peur d’être arrêtées.

Mme Tikhanovskaïa a en outre salué le soutien apporté par la France pour résoudre la crise dans son pays et a souligné l’importance de promouvoir la langue française ainsi que les valeurs européennes en Biélorussie.
«Vive la France et vive la Biélorussie», a-t-elle conclu.

Dossier:
Alexandre Loukachenko sous pression après la présidentielle (29)

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Le ministre français du Commerce commente l'appel d'Erdogan à boycotter les produits français
Tags:
Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook