International
URL courte
Par
Les tensions dégénèrent en guerre dans le Haut-Karabakh (octobre 2020) (61)
11522
S'abonner

Le directeur de la coopération internationale au ministère azerbaïdjanais de la Défense affirme dans une déclaration à Sputnik que l’armée de son pays «est suffisamment équipée», réfutant ainsi les accusations arméniennes sur de prétendus achats d’armes à Israël.

Dans une déclaration à Sputnik, le directeur de la Coopération internationale au ministère azerbaïdjanais, le général de brigade Hossein Mahmudov, dément l’importation par son pays d’armes israéliennes en vue de les utiliser dans le conflit en cours au Haut-Karabakh.

«Je n'ai aucune information à ce sujet», déclare le haut gradé, ajoutant: «Je le répète encore une fois, notre armée est suffisamment équipée. Nous menons cette opération au Haut-Karabakh avec succès. Pour le moment, il n’y a aucune importation d’armes de ce genre».

Erevan rappelle son ambassadeur en Israël

Le 1er octobre, la porte-parole du ministère arménien des Affaires étrangères Anna Nagdalian a annoncé le rappel de son ambassadeur en Israël pour consultations en raison de livraison d'armes à l'Azerbaïdjan.

«Nous considérons comme inacceptables les livraisons par Israël d’armes ultramodernes à l’Azerbaïdjan, surtout au moment de l’agression azerbaïdjanaise soutenue par la Turquie», expliquait la porte-parole.

La région du Haut-Karabakh est le théâtre d’un nouveau conflit entre les armées arménienne et azerbaïdjanaise depuis le 27 septembre. Les deux pays se sont mutuellement accusés d’avoir lancé des attaques. La loi martiale a été décrétée en Arménie ainsi que dans plusieurs régions d’Azerbaïdjan.

De nombreux pays demandent aux parties un cessez-le-feu. Le 1er octobre, les dirigeants français, russe et américain, à savoir les coprésidents du groupe de Minsk de l’OSCE, ont condamné dans les «termes les plus forts» cette escalade de violences, appelant à la «cessation immédiate» des hostilités.

Dossier:
Les tensions dégénèrent en guerre dans le Haut-Karabakh (octobre 2020) (61)

Lire aussi:

Ces pays voisins de la France où des émeutes éclatent contre le durcissement des mesures - images
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Trois scénarios à l'étude au sein de l'exécutif face à l'accélération de l'épidémie
Tags:
commerce d'armes, armes, Haut-Karabakh, Azerbaïdjan, Arménie, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook