International
URL courte
Par
63110
S'abonner

Donald Trump, sa femme, et une partie de son entourage ont été testés positifs au Covid-19. Plus encore que sa maladie, c’est la manière dont il a géré la situation qui a choqué l’opinion publique. Analyse de Michel Taube, fondateur du site Opinion Internationale, au micro de Rachel Marsden.

Depuis que Donald Trump a été diagnostiqué positif au Covid-19 et admis à l’hôpital militaire Walter Reed, la confusion règne plus que jamais au sommet de l’exécutif américain. Nous avons d’abord découvert que le Président des États-Unis avait été atteint par le coronavirus.

Puis il y a eu un débat pour savoir quand exactement il avait eu connaissance de son diagnostic et s’il avait pu mettre d’autres personnes en danger. L’un après l’autre, plusieurs de ses proches collaborateurs –dont son équipe de préparation au débat électoral– ont annoncé leur propre diagnostic positif.

Ensuite, le médecin de Trump a dit que celui-ci avait une forme bénigne de la maladie, mais qu’il avait été admis à l’hôpital… et traité avec de l’oxygène et un assortiment de médicaments, dont au moins un traitement expérimental. Tout cela a conduit à des spéculations sur la gravité réelle de son état. Puis Trump a pris une voiture présidentielle –avec son Covid-19 et des agents des services secrets– pour faire un petit tour et saluer ses partisans. Le résultat? Encore plus de chaos et de méfiance.

Mais honnêtement, est-ce seulement surprenant ou important? Michel Taube, écrivain, fondateur du site Opinion Internationale et chroniqueur dans plusieurs médias audiovisuels, estime qu’à ce stade, il n’y a même pas lieu d’être choqué:

«Trump est tellement transgressif que l’on n’en est plus à une surprise près. Et quand on voit la façon dont il communique et vit son Covid, c’est absolument hallucinant.»

Pour comprendre son attitude, Michel Taube, essaie de se mettre dans la peau du locataire de la Maison-Blanche:

«Dans la logique trumpienne, il va falloir qu’il aille vraiment au bout de cette logique suicidaire pour espérer gagner. Mais lorsqu’on attrape le Covid, on est en danger de mort. Et lorsqu’on a plus de 75 ans, qu’on est en surpoids, qu’on est dans l’état de Trump, il y a danger. Et l’homme le plus puissant du monde est dans une fragilité de santé qui peut remettre en question son avenir et donc celui des États-Unis.»

Trump peut-il instrumentaliser son Covid-19 pour en faire une stratégie politique gagnante? Ce n’est pas à exclure, estime Michel Taube:

«Que ce soit Boris Johnson en Grande-Bretagne ou le Président brésilien Bolsonaro, qui ont attrapé le Covid, chacun a géré cette crise de santé personnelle à sa manière. Qui dit que Trump ne sortira pas renforcée politiquement de cette épreuve? Si jamais il est guéri, on pourrait dire c’est le super-héros qui a vaincu le Covid.»

Michel Taube résume l’état actuel de la course électorale entre Donald Trump et Joe Biden:

«Le Covid, c’est le véritable arbitre de l’élection américaine… Ce n’est pas Joe Biden qui peut battre Trump, c’est le Covid.»

Lire aussi:

Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
Tags:
Donald Trump, Joe Biden, président, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook