International
URL courte
Par
191073
S'abonner

Le directeur du Centre national du contre-renseignement et de la sécurité accuse la Russie, la Chine et l’Iran d’empêcher les États-Unis d'obtenir un vaccin contre le Covid-19, sans pour autant apporter la moindre preuve.

Les services de renseignement étrangers travaillent activement à saper les efforts américains de créer leur propre vaccin contre le coronavirus, assure le chef du contre-espionnage William Evanina dans une interview accordée à Hearst.

«Il ne fait pas de doute que les mêmes trois acteurs - la Russie, la Chine et l'Iran - essaient de nous empêcher d’obtenir le vaccin», affirme-t-il.

Il prévient également que ces pays essayeront de voler tout vaccin que les États-Unis pourraient créer. Il n’a cependant fourni aucune preuve de ses accusations.

En outre, le chef du contre-espionnage exprime des doutes sur une exportation du vaccin russe.

Aucun des trois pays concernés n’a encore réagit à ces nouvelles accusations.

Le vaccin américain

Donald Trump a promis lors de son discours de clôture de la convention nationale du Parti républicain le 28 août que le vaccin américain contre le coronavirus sera disponible après les élections présidentielles du 3 novembre 2020.

Les vaccins russes

Le vaccin russe Spoutnik V, le premier au monde, a été enregistré en août par le ministère russe de la Santé. Il a été développé conjointement par le Centre national d'épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa.

Concernant celui du centre Vektor, le 30 septembre, la responsable de l’agence sanitaire russe Rospotrebnadzor Anna Popova a déclaré que ses essais cliniques avaient pris fin.

Enfin, un troisième vaccin russe développé par le Centre de recherche Chumakov est en cours d'essais cliniques.

Lire aussi:

Ces pays voisins de la France où des émeutes éclatent contre le durcissement des mesures - images
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Trois scénarios à l'étude au sein de l'exécutif face à l'accélération de l'épidémie
Tags:
Iran, Chine, Centre d’épidémiologie et de microbiologie russe Gamaleïa, États-Unis, Russie, Spoutnik V (vaccin contre le Covid-19), vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook