International
URL courte
Par
Les tensions dégénèrent en guerre dans le Haut-Karabakh (octobre 2020) (60)
27612
S'abonner

Suite à un accord entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, un cessez-le-feu est entré en vigueur ce samedi. Toutefois, les tensions se sont poursuivies jusqu’au dernier moment, avant la mise en place de la trêve.

Le cessez-le-feu convenu entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan est entré en vigueur samedi à midi heure locale (10h heure de Paris) pour mettre fin à près de deux semaines d’intenses combats au Haut-Karabakh. Cependant, les parties belligérantes se sont accusées mutuellement samedi de poursuivre les combats par des bombardements, des missiles et des drones, peu avant l’entrée en vigueur du cessez-le-feu.

Accusations réciproques

Les combats sur la ligne de front au Karabakh se poursuivent, les batailles les plus féroces se déroulent dans le sud, l'armée de défense repousse les actions offensives de l'ennemi, a rapporté le ministère de la Défense du Haut-Karabakh, république autoproclamée du Caucase.

«Les forces armées arméniennes bombardent intensivement des zones peuplées à Geranboy, Terter, Agdam, Agjaberdi et Fizuli. L’Azerbaïdjan prend des mesures réciproques», a déclaré le ministère de la Défense azerbaïdjanais dans un communiqué.

La porte-parole du ministère arménien de la Défense, Chouchan Stepanian, a annoncé une attaque de l'armée de l'air azerbaïdjanaise au Haut-Karabakh avec un grand nombre de drones.

«Les forces armées azerbaïdjanaises ont lancé une attaque aérienne, les drones sont largement utilisés. L'ennemi tente ainsi de porter atteinte à la trêve humanitaire», a écrit Mme Stepanian sur Facebook.

Entrée en vigueur du cessez-le-feu

Le cessez-le-feu convenu est entré en vigueur samedi 10 octobre à midi heure locale. Les forces de la république autoproclamée ont annoncé avoir cessé les hostilités.

Toutefois, peu après son entrée en vigueur, le ministère azerbaïdjanais de la Défense a déclaré que Terter et Agdam sur la ligne de contact au Karabakh sont pilonnés par les forces armées arméniennes elles-mêmes.

Le Haut-Karabakh, peuplé presque entièrement d'Arméniens, est considéré comme faisant partie intégrante de l'Azerbaïdjan par les Nations unies. Il s’est séparé de la République socialiste soviétique d’Azerbaïdjan en 1988.

L'Arménie reconnaît, elle, l'indépendance de fait du Haut-Karabakh, autoproclamée par les autorités locales au début des années 1990.

Dossier:
Les tensions dégénèrent en guerre dans le Haut-Karabakh (octobre 2020) (60)

Lire aussi:

Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
Arménie, drone, combat, Haut-Karabakh
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook