International
URL courte
Par
2715622
S'abonner

La Corée du Nord a présenté samedi un nouveau missile intercontinental lors d'un défilé militaire sans précédent qui marquait le 75e anniversaire de la fondation du Parti du travail au pouvoir.

Selon des spécialistes, ce missile, qui a été montré sur un véhicule de transport à 11 essieux, serait l'un des plus grands missiles balistiques intercontinentaux mobiles routiers (ICBM) au monde s'il devenait opérationnel.

Le Hwasong-15, le missile à la plus longue portée jamais testé par la Corée du Nord, et ce qui semblait être un nouveau missile balistique lancé par des sous-marins (SLBM), étaient également exposés à cette occasion.

Kim Jong-un s'est excusé lors de cette parade de ne pas avoir pu améliorer la vie quotidienne des Nord-Coréens.

«Je suis désolé d'avoir été incapable de payer en retour l'immense confiance que vous avez manifestée», a-t-il déclaré.

Le leader nord-coréen a accusé les sanctions internationales, les typhons et le coronavirus de l'avoir empêché de tenir ses promesses en matière de croissance économique.

«Mes efforts et mon dévouement n'ont pas permis d'améliorer les conditions de vie difficiles de notre peuple», a-t-il dit.

Les responsables sud-coréens avaient indiqué cette semaine que Kim pourrait faire de cet événement une démonstration de puissance «de faible intensité» avant l'élection présidentielle américaine du 3 novembre, alors que les pourparlers avec Washington sur le nucléaire militaire sont au point mort.

Lire aussi:

«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
«La reprise du combat»: des manifestants contre la loi Sécurité globale se réunissent de nouveau à Paris - vidéo
La France passe le seuil des 70.000 décès depuis le début de l’épidémie
Tags:
missile, menace nord-coréenne, Péninsule de Corée, nucléaire coréen, crise coréenne, Corée du Sud, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook