International
URL courte
Par
0 4416
S'abonner

Un décret régional interdisant la panification le premier et le troisième dimanche du mois est entré en vigueur en Sicile. Le contrevenant risque une amende de 400 euros et une fermeture pendant sept jours en cas de récidive. Cette réglementation est entrée en vigueur le 4 octobre et le restera jusqu'au 15 juin 2021.

Le 4 octobre est entré en vigueur un décret interdisant la cuisson du pain en Sicile le premier et le troisième dimanche de chaque mois jusqu'au 15 juin 2021, rapporte Giornale di Sicilia.

Le décret prévoit une amende de 400 euros en cas de contravention et la fermeture de l'activité pour une durée allant jusqu'à sept jours en cas de récidive.

Une mesure en vigueur jusqu'au retour des touristes

Les autorités locales ont adopté cette mesure à l'initiative des boulangers. Selon leurs observations, le dimanche la demande de pain en Sicile est relativement faible, le pain n'est pas totalement vendu. Au lieu de travailler, les boulangers préféreraient passer le dimanche en famille.

La mesure restera en vigueur jusqu'à l'été prochain et l'arrivée des touristes. Mais l'interdiction pourrait être prolongée si elle a peu d'influence sur les acheteurs.

Les mesures restrictives dominicales ne concernent pas la seule Sicile. En Italie, les discussions se poursuivent sur l'ouverture d'un grand nombre de magasins le dimanche. Leur fermeture est soutenue par des activistes chrétiens, des syndicats et des petits commerçants. A contrario, les propriétaires des grandes enseignes s'y opposent.

Lire aussi:

Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Une voiture de police percute une foule de spectateurs à un rodéo nocturne et roule sur une personne - vidéos
Emmanuel Macron pourrait annoncer le 3e confinement ce mercredi, selon le JDD
Tags:
interdiction, pain, Sicile
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook