International
URL courte
Par
17431
S'abonner

En guise de mesure de réponse, Moscou a expulsé deux diplomates bulgares, a fait savoir ce lundi le ministère russe des Affaires étrangères. Plus tôt, Sofia avait déclaré personae non gratae deux représentants commerciaux adjoints de la Russie et les avait expulsés.

Après l'annonce de Sofia déclarant personae non gratae deux diplomates russes et leur expulsion du pays, Moscou a pris une mesure de réponse symétrique.

Ainsi, le 12 octobre, Atanas Krystin, ambassadeur bulgare en Russie a été convoqué au ministère russe des Affaires étrangères où il a reçu une note déclarant deux diplomates personae non gratae.

«Cette mesure est une réponse à la décision non motivée des autorités bulgares d'expulser du pays en septembre de cette année deux représentants commerciaux adjoints de la Russie à Sofia», a souligné la diplomatie russe.

Plus tôt, le ministère bulgare des Affaires étrangères avait annoncé l'expulsion de deux diplomates russes pour des soupçons d'espionnage. Avant l'annonce de cette expulsion datant du 23 septembre, le parquet bulgare avait diffusé une déclaration, selon laquelle deux Russes avec le statut diplomatique recueillaient des informations sur la modernisation de l'armée bulgare. Et de préciser que ces donnés dévoilant des secrets des services et de l'État avaient été transmises au renseignement militaire à Moscou.

En y réagissant, l'ambassade de Russie à Sofia a précisé que la Bulgarie n'avait pas fourni de preuves qui confirmeraient une activité non compatible avec le statut de diplomate.

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Un simple contrôle vire à la violente agression de deux gendarmes en Charente-Maritime
Tags:
Russie, Bulgarie, Sofia, Moscou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook