International
URL courte
Par
12327
S'abonner

Berlin a promis que l’État Hébreu recevrait des vaccins européens contre le Covid-19 dès qu’ils seraint prêts à être distribués, malgré la décision de l'UE de n’en fournir qu'aux pays membres.

L'Allemagne s’est engagée à livrer dès que possible des doses de vaccins contre le Covid-19 à Israël, annonce le site israélien Ynet. Et bien que le nombre exact ne soit pas précisé, Israël devrait recevoir plusieurs milliers, voire millions, de doses.

La décision a été annoncée par le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, à l'issue d’une rencontre à Berlin avec son homologue israélien, Gabi Ashkenazi.

«Je remercie les ministres allemands des Affaires étrangères et de la Santé pour leur soutien à Israël dans la lutte contre le coronavirus […] Cette démarche symbolise l'amitié particulière et profonde et le lien chaleureux entre les deux pays», a déclaré dans ce contexte Gabi Ashkenazi.

Il a ajouté que cette mesure permettrait «à l'économie de retrouver sa pleine activité en Israël».

Le ministre de l'État hébreu a formulé la requête, bien que le Comité de la santé de l'Union européenne ait précédemment décidé qu'un vaccin développé par une entreprise européenne ne serait distribué qu'aux habitants des pays de l'UE. Toutefois, l’Allemagne a pu contourner cette décision et justifier son accord avec Israël notamment par les «relations étroites» entre les deux pays, souligne encore Ynet.

La chaîne israélienne i24News précise pour sa part que 42 vaccins ont été développés dans le monde et sont entrés en phase de tests cliniques, alors que 10 se trouvent en phase finale des essais pour, en cas de succès, être mis sur le marché prochainement.

L'Europe a déjà commandé deux milliards de doses de vaccins à différents laboratoires, ajoute i24News.

D’autres vaccins

Le premier vaccin élaboré au monde contre le Covid-19, Spoutnik V, mis au point par le Centre Gamaleïa d’épidémiologie et de microbiologie en partenariat avec le Fonds d’investissements directs de Russie (RFPI), a été enregistré en Russie en août dernier.

Un deuxième, EpiVacCorona, a été développé par le Centre national de recherche en virologie et biotechnologie Vektor. Il doit être enregistré aux alentours du 15 octobre et ses tests commenceront en novembre ou décembre, a précédemment annoncé Rospotrebnadzor, l’agence publique russe de protection des consommateurs.

En outre, le ministère russe de la Santé a délivré fin septembre un permis pour les essais cliniques d'un autre vaccin mis au point par le Centre Choumakov de recherche et développement de médicaments immunobiologiques.

Lire aussi:

La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Opération de police à Lyon Part-Dieu, une femme a menacé de se faire exploser
Tags:
Covid-19, vaccin, Allemagne, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook