International
URL courte
Par
3115
S'abonner

Le géant américain de la distribution en ligne Amazon est soupçonné d’espionner ses employés pour pister toute participation à des activités syndicales, rapporte Euronews. De grands syndicats européens appellent à lancer une enquête.

Plusieurs grands syndicats européens demandent à la Commission européenne d'ouvrir une enquête contre Amazon, soupçonnant la société d’espionner ses salariés qui participent à des activités syndicales, relate Euronews.

Cet appel intervient après que le géant américain a publié une offre d'emploi, à la recherche de deux analystes pour surveiller des menaces contre l'entreprise dont des activités syndicales.

Travailleurs européens ciblés?

L’offre faite par Amazon demandait une maîtrise du français et de l’espagnol, suggérant que les travailleurs européens étaient ciblés, précise Euronews.

Selon Leila Chaibi, députée de la Gauche unitaire européenne, l’offre d’emploi évoquait par ailleurs la surveillance «des leaders politiques, des travailleurs et des terroristes, tout cela dans une même phrase».

«Être leader politique ou être terroriste, c’est la même chose, et être syndicaliste ou être terroriste, c’est la même chose», s’en prend à l’entreprise américaine l’eurodéputée dans une lettre ouverte adressée à Jeff Bezos et cosignée par 36 autres députés européens.

«Comprendre l'environnement»

Contactée par Euronews, Amazon affirme que «l'offre d'emploi ne décrivait pas comme il fallait le rôle de l’employé», qu’elle a été faite par erreur et par la suite corrigée. L’entreprise assure qu'elle ne cherche pas à espionner mais à «comprendre l'environnement» dans lequel elle fonctionne.

Hostile au syndicalisme

Amazon est accusée depuis plusieurs années de faire de l'antisyndicalisme. Il y a deux ans, l’entreprise a fait circuler à ses employés de Whole Foods Market une vidéo enseignant comment reconnaître les «signaux d'alerte» de la création d'un syndicat.

Fin janvier, le géant américain menaçait de licencier plusieurs employés qui avaient osé remettre en cause les timides engagements écologiques de l'entreprise.

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Tags:
offre d'emploi, syndicats, espionnage, Commission européenne, Amazon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook