International
URL courte
Par
7272
S'abonner

Le département d’État américain a donné des précisions concernant le domaine d’application des sanctions introduites précédemment contre le projet de gazoduc Nord Stream 2. Les mesures visent désormais des entreprises impliquées dans la prestation de services aux navires qui participent à sa construction.

Dans une note publiée ce mardi 20 octobre sur son site, le département d’État américain explique que les sanctions imposées contre le projet de gazoduc Nord Stream 2 visent non seulement des personnes ou des entreprises qui facilitent la fourniture des navires qui posent les tuyaux, mais aussi celles qui sont responsables de leur maintenance.

«Ces activités soumises à des sanctions conformément à la PEESA [la loi de 2019 sur la Protection de l’énergie en Europe, ndlr] ou à d'autres sanctions peuvent inclure, sans toutefois s'y limiter, la fourniture de services ou d'installations pour la modernisation ou l'installation d'équipements pour ces navires, le financement de modernisations ou de l'installation d'équipements pour ces navires», indique le document.

La diplomatie américaine souligne qu’elle et le Département du Trésor sont prêts à «utiliser la gamme complète des sanctions pour arrêter la construction» du pipeline.

Des navires impliqués dans le projet

Parmi les bateaux susceptible d’achever la construction du gazoduc Nord Stream 2 figurent les bâtiments russes Akademik Cherskiy et Finval qui se trouvent à présent dans le mer Baltique non loin de Kaliningrad. Si le Finval est récemment entré en mode test, l’Akademik Cherskiy fonctionne en manœuvrabilité limitée.

L’Akademik Cherskiy est un navire à positionnement dynamique, qui est capable de maintenir sa position grâce à ses propres moyens de propulsion sans utiliser d’ancre qui pourrait toucher des munitions reposant au fond de la mer Baltique.

Toutefois, le Wall Street Journal prétend que le bateau en question ne possède pas l'équipement nécessaire et aurait donc besoin d'être rééquipé pour achever le gazoduc.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
Russie, États-Unis, gazoduc, Nord Stream 2 AG, Nord Stream 2
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook