International
URL courte
Par
41025
S'abonner

Quelques dizaines d'objets d'art et d'antiquités exposés sur l'île aux Musées de Berlin ont été endommagés début octobre par une substance huileuse. Il s’agit de l’attaque «la plus importante depuis la fin de la dernière guerre mondiale», selon Die Zeit.

Selon une enquête parue mercredi dans hebdomadaire Die Zeit, un liquide huileux a été vaporisé sur plus de 70 objets anciens, dont des sarcophages égyptiens, des sculptures en pierre et des peintures datant du XIXe siècle. Les objets dégradés étaient présentés sur l'île aux Musées, notamment au musée de Pergame, au Nouveau musée et dans la Galerie nationale.

Il s’agit de «l’attaque contre des œuvres d’art la plus importante depuis la fin de la dernière guerre mondiale», selon Die Zeit.

Les faits remontent au 3 octobre, le jour célébrant la réunification allemande: «des inconnus ont répandu une substance huileuse dans les musées pendant les heures d'ouverture sans que l'on sache encore comment ils s'y sont pris», précise un des porte-parole de la police judiciaire de Berlin à l'AFP. Une enquête a été ouverte.

Les conspirationnistes en ligne de mire

Bien que la motivation de ses auteurs reste à éclaircir, certains médias, dont le Guardian, lient l’attaque aux musées à une théorie défendue ces derniers temps par les principaux conspirationnistes du coronavirus.

Le musée de Pergame est le centre du «satanisme mondial» parce qu’il abrite le Grand Autel ou «le trône de Satan», selon le conspirationniste Attila Hildmann, une figure de proue du mouvement «anti-corona» en Allemagne. En septembre, ce dernier affirmait qu’Angela Merkel utilisait cet autel pour «réaliser des sacrifices humains», rappelle le Guardian.

L'île aux musées de Berlin

La célèbre île aux musées de Berlin, l’un des ensembles culturels les plus importants au monde, est située entre deux bras de la Spree en plein cœur de la capitale. Ce complexe, classé par l’Unesco au patrimoine de l’humanité, abrite cinq musées présentant des collections de peintures et de sculptures datant de l’antiquité aux débuts de l’art moderne: le musée de Pergame, le Nouveau musée, l’Ancienne galerie nationale, le Musée de Bode et l’Ancien musée. Le complexe est très prisé des touristes, par exemple, le légendaire buste de Néfertiti y est exposé.

Lire aussi:

Des médecins avouent avoir vacciné des moins de 55 ans à l’AstraZeneca malgré une recommandation contraire
Sofagate: Charles Michel s’est repassé «150 fois le film» et «ne dort pas bien»
Véran annonce l’ouverture de la vaccination aux plus de 55 ans
«On n’a pas été écouté»: un réanimateur fait la leçon à Jean Castex
Tags:
conspirationnisme, vandalisme, Musée de Pergame, Berlin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook