International
URL courte
Par
Les tensions dégénèrent en guerre dans le Haut-Karabakh (octobre 2020) (69)
3223119
S'abonner

La Turquie n'hésitera pas à envoyer ses soldats au Haut-Karabakh et à fournir un soutien militaire à l'Azerbaïdjan si elle reçoit une telle demande de la part de Bakou, a déclaré mercredi 21 octobre le vice-Président turc Fuat Oktay.

Si Bakou le demande, les autorités turques sont prêtes à accorder une aide militaire à l'Azerbaïdjan dans le contexte de la situation au Haut-Karabakh, a indiqué le vice-Président Fuat Oktay à la chaîne CNN Türk.

«Dès le premier jour, notre Président a exprimé sa position. La Turquie n'hésitera pas, et notre Président n’hésitera pas non plus», a-t-il déclaré.

Il a ajouté que pour le moment il n'y avait pas eu une telle demande de la part de Bakou.

Situation dans le Haut-Karabakh

Depuis le 27 septembre, le Haut-Karabakh est le théâtre de nouveaux affrontements entre les armées arménienne et azerbaïdjanaise. Les deux pays se sont mutuellement accusés d’avoir lancé les attaques. La loi martiale a été décrétée en Arménie et dans plusieurs régions d’Azerbaïdjan.

Dans la nuit du 9 au 10 octobre, Bakou et Erevan se sont mis d’accord sur un cessez-le-feu dans la région du Haut-Karabakh, théâtre de la nouvelle escalade meurtrière. L’entente a été conclue à l’issue de plus de 10 heures de négociations à Moscou. Cependant, dès le lendemain, les parties ont commencé à s’accuser mutuellement de violation de la trêve.

Ce mercredi 21 octobre, la Défense arménien a annoncé que les unités de l'armée de défense du Haut-Karabakh avaient abattu un avion azerbaïdjanais dans la direction sud de la ligne de contact. Ces informations ont été par la suite démenties par le ministère azerbaïdjanais de la Défense.

Dossier:
Les tensions dégénèrent en guerre dans le Haut-Karabakh (octobre 2020) (69)

Lire aussi:

Une voiture a percuté la grille d’entrée de la chancellerie d’Angela Merkel à Berlin - photos, vidéo
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Tags:
Haut-Karabakh, Azerbaïdjan, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook