International
URL courte
Par
Caricatures: nouvelles tensions entre Paris et Ankara (27)
86183113
S'abonner

Le Président turc a fustigé l'attitude de son homologue français envers les musulmans de France et l'a appelé à subir un «examen de santé mentale».

Recep Tayyip Erdogan a mis en doute la «santé mentale» d'Emmanuel Macron en raison de son attitude envers les musulmans. Précédemment, le chef d’État turc avait déjà dénoncé l'idée de «structurer l'islam» en France comme une provocation.

«Tout ce qu'on peut dire d'un chef d'État qui traite des millions de membres de communautés religieuses différentes de cette manière, c'est: "allez d'abord faire des examens de santé mentale"», a indiqué le Président turc dans une allocution télévisée. «Macron a besoin de se faire soigner.»

Selon lui, Emmanuel Macron «n'a rien accompli pour la France» et par conséquent ne sortira pas vainqueur à la présidentielle en 2022.

S'attaquer au séparatisme

Le Président français a annoncé plus tôt en octobre ses plans de «libérer l'islam de France des influences étrangères». Parmi les problèmes, M.Macron a cité le manque de transparence des dons qui peut être source d’«influence, plus pernicieuse et plus grave».

Le projet de loi «contre les séparatismes» devrait être soumis au Conseil des ministres le 9 décembre. La liste des mesures contient une obligation de neutralité dans les services publics, la possibilité de dissoudre des associations notamment «pour atteinte à la dignité de la personne» ainsi qu’une charte de laïcité obligatoire pour les associations qui demandent des subventions.

À la suite de l'assassinat du professeur Samuel Paty dans les Yvelines, Emmanuel Macron a en outre souligné que «les actions s'intensifieraient» contre l'islam radical dans le pays.

Dossier:
Caricatures: nouvelles tensions entre Paris et Ankara (27)

Lire aussi:

Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Tags:
islam, musulmans, Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook