International
URL courte
Par
Caricatures de Mahomet: le monde musulman s’indigne (34)
71230
S'abonner

Proche des Frères musulmans*, le magazine tunisien Meem s’est servi des propos de Clémentine Autain, députée LFI, pour alimenter sa campagne de boycott des produits français. Le média a repris ses accusations visant Darmanin, Fillon et Ciotti, dont les initiatives risquent selon elle d’«attiser les haines» et font «avancer vers la guerre civile».

Après que la députée de La France insoumise (LFI) Clémentine Autain a déclaré que les discours de certains responsables politiques contribuaient à un climat de haine visant l’islam, ses propos ont été repris par une revue tunisienne proche des Frères musulmans*, rapporte Le Figaro.

Une vidéo appelant à boycotter les produits français a été publiée le 24 octobre par le média Meem ayant récupéré plusieurs déclarations de Mme Autain faites lors d’une émission de Franceinfo. La veille, Emmanuel Macron avait pris la défense des caricatures du prophète Mahomet au nom de la liberté d’expression.

La légende accompagnant la vidéo commence par «qu’est-ce que c’est que ce pays qui a perdu la tête», la phrase prononcée par la députée au micro de la radio. Le média explique qu’un «membre du Parlement français» attaque la «rhétorique raciste» envers les musulmans français et alerte sur d’éventuelles conséquences catastrophiques pour le pays et la société.

Interrogée par Franceinfo, Clémentine Autain avait accusé Gérald Darmanin, François Fillon et Éric Ciotti d’avoir proposé des initiatives comme la fermeture des rayons halal et l’interdiction du port du voile dans l’espace public qui «attisent les haines» et font «avancer vers la guerre civile».

Produits français boycottés

En l’espace de 24 heures, Meem, média arabophone, a fait plusieurs publications suivies du hashtag #BoycottFrance. Sa rédactrice en chef est Soumaya Ghannouchi, la fille de Rached Ghannouchi, président d'Ennahdha, le parti politique des Frères musulmans* tunisiens.

La veille, le Président turc avait appelé ses compatriotes à cesser d’acheter les produits français tout en fustigeant la rhétorique «anti-islamique» d’Emmanuel Macron suite à l’assassinat du professeur Samuel Paty par un terroriste islamique. Des appels au boycott ont été relayés par de nombreux pays du Moyen-Orient.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Caricatures de Mahomet: le monde musulman s’indigne (34)

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
Tunisie, La France insoumise (LFI), islam, musulmans, boycott
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook