International
URL courte
Par
14289
S'abonner

Une frappe menée par les États-Unis en Syrie la semaine dernière a tué sept hauts dirigeants d’Al-Qaïda*, a déclaré lundi l’United States Central Command.

Les États-Unis assurent avoir tué sept hauts dirigeants d'Al-Qaïda* en effectuant la semaine dernière une frappe aérienne en Syrie, a annoncé le 26 octobre l’United States Central Command.

En indiquant que la frappe a été portée le 22 octobre, la porte-parole de l’United States Central Command, Beth Riordan, n’a pas précisé l’identité de ces dirigeants.

«L’élimination de ces cadres d’Al-Qaïda* perturbera la capacité de l’organisation terroriste à comploter et à mener des attaques mondiales menaçant les citoyens américains, nos partenaires et les civils innocents», a tenu à souligner Mme Riordan.

Elle a ajouté que, de concert avec leurs alliés et partenaires, les États-Unis continueront de cibler Al-Qaïda*, cette organisation terroriste profitant au mieux de «l’instabilité dans le nord-ouest de la Syrie pour établir et maintenir des refuges afin de coordonner des activités terroristes».

Un chef d’Al-Qaïda*, l’une des personnes les plus recherchées par le FBI, tué

Lundi, des responsables afghans ont annoncé avoir éliminé un grand propagandiste d’Al-Qaïda*, figurant sur la liste des personnes les plus recherchées par le FBI. Selon la Direction nationale de la sécurité afghane, Husam Abd al-Rauf a été tué lors d'une opération militaire dans la partie orientale de l'Afghanistan alors que les États-Unis tentaient de se retirer du pays après des années de présence militaire dans la région.

L’organisation terroriste n'a pas immédiatement reconnu les faits après l’annonce de la Direction nationale de la sécurité de l'Afghanistan.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Tags:
terrorisme, Syrie, Al-Qaïda, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook