International
URL courte
Par
73210
S'abonner

Un homme d’origine marocaine a été interpellé à Barcelone après avoir diffusé sur les réseaux sociaux des publications justifiant le meurtre de l’enseignant français Samuel Paty.

Les forces de l’ordre catalanes Mossos de Escuadra ont annoncé l’interpellation d’un homme d’origine marocaine pour apologie du terrorisme et appels à commettre de nouveaux attentats.

Selon leurs informations, l’intéressé a posté sur les réseaux sociaux des publications justifiant le meurtre de l’enseignant français Samuel Paty, appelant à perpétrer d’autres «actes de vengeance» à l’encontre de ceux qui «ne font pas preuve d’assez de respect pour le prophète Mahomet».

Dans le même temps, l’homme diffusait des appels à mener le djihad pour «défendre le Prophète» ainsi que «proclamer un califat mondial».

L’homme a été interpellé à Barcelone avant d’être relâché dans l’attente de son procès. Privé de passeport, il doit se présenter au tribunal tous les 15 jours.

Meurtre de Samuel Paty

Professeur d’histoire-géographie, Samuel Paty a été décapité le 16 octobre par un jeune homme d’origine tchétchène pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet lors d’un cours sur la laïcité. L’assaillant a ensuite été abattu par la police.

Dans le sillage de ce meurtre, une étudiante de Besançon ayant écrit sur Facebook que le professeur «méritait» de mourir a été condamnée à quatre mois de prison avec sursis. Dans l’Essonne, un adolescent de 14 ans a été interpellé après s’être réjoui de l’attentat sur son compte Instagram.

Lire aussi:

Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Un camp de migrants s'installe dans le centre de Paris, la police intervient - vidéo
Tags:
apologie du terrorisme, Maroc, Samuel Paty, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook