International
URL courte
Par
Caricatures de Mahomet: le monde musulman s’indigne (34)
535214
S'abonner

Le Président biélorusse, Loukachenko, a déclaré qu'il pourrait aider Emmanuel Macron à améliorer ses relations avec les musulmans qui se sont détériorées suite aux déclarations du Président français sur les caricatures du prophète Mahomet.

Une médiation de Minsk pourrait permettre d’améliorer les relations entre le Président Macron et le monde musulman, a déclaré lundi 2 novembre le Président Alexandre Loukachenko.

«Les musulmans ne nous ont jamais posé de problèmes. Je dis souvent que les musulmans ont soutenu à presque 100% les autorités et moi en tant que Président dans toutes les élections. Nous ne nous permettrons jamais de dire ce que le Président français a récemment déclaré sur la liberté d'expression et les sentiments religieux. Que cela peut-il donner au niveau du pays, cette critique des musulmans? Peut-être qu’il [le Président Macron, ndlr] a juste besoin d’une médiation entre lui et les musulmans? Je peux l’aider sur ce point, car j'ai de très bonnes relations avec les musulmans», a indiqué M.Loukachenko.

Le Président biélorusse a qualifié d’«absolument inacceptable» les tentatives d’ingérence dans les sentiments religieux.

«Nous ne nous permettrons jamais de jeter la pierre aux croyants. Ma position a toujours été la suivante: chacun doit trouver son propre chemin vers la foi», a noté M.Loukachenko.

Emmanuel Macron et le monde musulman

Plusieurs pays musulmans connaissent des manifestations anti-Macron depuis que le Président a affirmé que la France ne renoncerait pas aux caricatures de Mahomet. Le Président de la République a fait cette déclaration lors de l’hommage rendu à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie décapité par un terroriste islamiste dans les Yvelines pour avoir montré en classe des caricatures du prophète pendant un cours sur la laïcité.

La déclaration d'Emmanuel Macron a été suivie dans de nombreux pays d'appels à boycotter les produits français.

M.Macron a depuis été visé par des critiques répétées du Président turc, Recep Tayyip Erdogan, qui a qualifié sa rhétorique «anti-islamique» de menace pour la sécurité nationale de la Turquie, affirmant que son homologue français avait besoin de faire examiner sa santé mentale.

Dans un entretien accordé à Al-Jazeera, Emmanuel Macron a dénoncé des «manipulations» de ses propos sur les caricatures et jugé «inadmissible» la campagne de boycott des produits français.

Dossier:
Caricatures de Mahomet: le monde musulman s’indigne (34)

Lire aussi:

«Vous allez voir en 2021, l’islam, on va tous vous tuer»: le passager ivre d’un tram interpellé à Montpellier
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Migrants délogés: Rémy Buisine «pris à la gorge» par un policier, Darmanin évoque des «images choquantes» – vidéos
Tags:
caricature, pays musulmans, musulmans, Emmanuel Macron, Alexandre Loukachenko, Biélorussie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook