International
URL courte
Par
Attaque terroriste à Vienne (17)
6422
S'abonner

Quelque temps avant la récente attaque à Vienne, les services de renseignement autrichiens ont été informés par la Slovaquie que son auteur voulait se procurer des munitions, a annoncé ce mercredi 4 novembre le ministre autrichien de l'Intérieur, Karl Nehammer.

L’homme qui a tué lundi 2 octobre à Vienne quatre personnes et en a blessé plusieurs autres voulait acheter des munitions en Slovaquie, a confirmé Karl Nehammer aux journalistes ce mercredi.

«Au cours des dernières heures, des informations sont apparues, montrant que quelque temps avant l'attaque terroriste, les services secrets slovaques avaient informé le BVT au sujet de l'assaillant. Ils avaient indiqué qu'il voulait se procurer des munitions», a déclaré Karl Nehammer cité par l’AFP.

Le ministre a pourtant ajouté que ses informations n'étaient pas remontées jusqu'à l’Intérieur. Une commission spéciale doit être convoquée pour enquêter sur ce défaut de communication, a-t-il précisé.

Plus tôt, la police slovaque a annoncé sur Facebook avoir reçu au cours de l'été des informations sur des «suspects d'Autriche» qui tentaient d'acheter des munitions mais qui n'avaient pas réussi à le faire.

«Nous avons immédiatement envoyé l'information à nos collègues autrichiens», a-t-elle ajouté.

Une attaque en solitaire

Le ministre a également confirmé que l’homme avait agi seul, ce que prouvent des enregistrements de vidéosurveillance.

Quant aux 14 personnes arrêtées dans le cadre de l’enquête, elles sont toutes issues de l’immigration et certaines d'entre elles n'ont pas la nationalité autrichienne.

«Une enquête est en cours sur des soupçons de participation à une association terroriste», a indiqué le ministre.

Nouveaux détails sur deux Suisses arrêtés

Toujours ce jeudi 4 novembre, l’Office fédéral de la police suisse a annoncé que deux jeunes hommes de 18 et 24 ans arrêtés dans le canton de Zurich, en lien avec l’attaque, étaient connus des autorités fédérales de poursuite pénale dans le cadre de procédures concernant du terrorisme.

Dossier:
Attaque terroriste à Vienne (17)

Lire aussi:

À deux doigts de la mort: une nouvelle vidéo choc de violences policières publiée par Mediapart
Trump réagit à la fracture du pied de Biden
Un contrôleur de tram poignardé pour avoir demandé à des filles de porter un masque
Tags:
attentat, Vienne (Autriche)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook