International
URL courte
Par
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (164)
4332
S'abonner

Dans le contexte de la deuxième vague de Covid-19 qui déferle sur le monde, Vladimir Poutine a examiné la question des livraisons du vaccin russe contre le coronavirus à l’Argentine.

Lors d’un entretien téléphonique avec son homologue argentin Alberto Fernandez, Vladimir Poutine a évoqué la collaboration économique entre les deux pays et la lutte contre le Covid-19, fait savoir ce 6 novembre le service de presse du Kremlin.

«Une conversation téléphonique s’est tenue entre le Président russe Vladimir Poutine et son homologue argentin Alberto Fernandez. Les interlocuteurs ont confirmé leur intention de développer la coopération mutuellement avantageuse entre la Russie et l'Argentine sur les grands axes, y compris dans les secteurs économique et commercial», indique le service de presse dans un communiqué, précisant que c’est le Président argentin qui a appelé.

Une attention particulière a été accordée aux problèmes de la lutte contre la propagation du Covid-19. En outre, les deux dirigeants ont examiné les moyens de mettre en œuvre les accords existants au sujet du vaccin russe Spoutnik V en Argentine.

«Avec tous les pays sans exception»

Le directeur général du Fonds d'investissements directs de Russie (RFPI), Kirill Dmitriev, s'est félicité de l'accord des deux pays sur la livraison du vaccin Spoutnik V, ainsi que des appels du Président argentin à ne politiser ni le dossier du Covid-19 ni l’achat de médicaments pour sa prévention.

«Les succès dans la lutte contre la pandémie dépendront directement de l’esprit d’équipe entre tous les pays. Une telle interaction doit se faire en dehors de la politique et être bâtie uniquement sur les principes de l'humanisme et de l'égalité d'accès de tous les pays au vaccin. La Russie est ouverte à la coopération dans le domaine de la sécurité épidémiologique avec tous les pays sans exception», a-t-il déclaré aux journalistes.

Il a rappelé que, selon une récente enquête, les Argentins qui souhaitent être vaccinés donnaient leur préférence au vaccin russe, basé sur une plateforme à efficacité et sécurité prouvées de vecteurs adénoviraux humains.

«Dans ce contexte, je voudrais rappeler que notre marché prioritaire était et reste la Russie et que les livraisons de vaccins à l'Argentine ne seront en aucun cas effectuées au détriment de leur fourniture sur le marché national», a souligné Kirill Dmitriev.

Il a ajouté que le vaccin pour l'Argentine serait fabriqué en dehors de la Russie.

«Le RFPI a déjà passé des accords sur la production du vaccin avec cinq sociétés du Brésil, de l'Inde, de la Chine et de la Corée du Sud. À l'heure actuelle, elles se préparent à déployer la production en série du vaccin russe», a-t-il précisé.

Alberto Fernandez avait annoncé plus tôt en novembre que la Russie pourrait fournir 25 millions de doses de vaccin à l'Argentine en décembre et janvier.

Dossier:
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (164)

Lire aussi:

Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
L’hiver arrive: la France est-elle dans une situation «prérévolutionnaire»?
Caricatures de Mahomet: Daech «prépare des attentats en Europe à Noël», selon un ex-agent du MI6
Une «méga-catastrophe» menace les États-Unis, selon des experts
Tags:
Spoutnik V (vaccin contre le Covid-19), Covid-19, Argentine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook