International
URL courte
Par
172031
S'abonner

Le Président azerbaïdjanais a proclamé la prise par Bakou de Choucha, deuxième plus grande ville de la République autoproclamée du Haut-Karabakh. Son homologue turc s’est empressé de le féliciter pour cette «victoire». Mais l’Arménie a tout de suite démenti cette information, assurant que les combats se poursuivaient toujours.

Recep Tayyip Erdogan a félicité Bakou pour avoir pris le contrôle de la ville stratégique de Choucha et «libéré» sept districts de la République autoproclamée du Haut-Karabakh.

«Le groupe de Minsk a échoué pendant 30 ans à régler ce problème, […] et finalement, l’Azerbaïdjan est parvenu à la victoire. […] La joie de l’Azerbaïdjan est notre joie», a-t-il déclaré lors d’une intervention dans la ville de Kocaeli.

Le Président azerbaïdjanais, Ilham Aliev, a en effet affirmé ce dimanche 8 novembre que ses troupes avaient pris Choucha, deuxième plus grande ville de cette zone qui avait proclamé son indépendance de l’Azerbaïdjan il y a 30 ans.

Le porte-parole du ministère arménien de la Défense Artsroun Ovannisian a aussitôt démenti les déclarations de M.Aliev. Dans un communiqué diffusé par la chaîne Telegram d’Armenpress, il a ajouté que des combats «lourds et décisifs» y font toujours rage.

Une ville clé

Comme l’a appris Armenpress auprès de la Défense du Haut-Karabakh, des combats ont été menés dans la nuit du 7 au 8 novembre près de Choucha. Bakou a entrepris de multiples tentatives d’offensive, a tiré des roquettes contre Choucha et Stepanakert, la capitale de la République autoproclamée, selon le ministère.

Ce n’est pas la première fois qu’Ilham Aliev affirme que Choucha est passée sous la domination de Bakou. La ville a été pilonnée à maintes reprises depuis fin septembre. Son contrôle ouvrirait la voie à des frappes directes contre Stepanakert et la prise de l’autoroute reliant le Karabakh à l’Arménie.

Les hostilités

Le conflit dans cette région s’est ravivé le 27 septembre 2020. Bakou et Erevan s’entraccusent d’avoir relancé les hostilités. Toutes les parties en conflit ont déclaré une mobilisation partielle ou totale.

La Turquie soutient ouvertement l’Azerbaïdjan. Les trois cessez-le-feu concertés lors de négociations tenues depuis le début des hostilités ont été violés immédiatement après leur signature. Il y a des victimes parmi les civils.

Lire aussi:

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Tags:
Haut-Karabakh, Recep Tayyip Erdogan, Arménie, Azerbaïdjan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook