International
URL courte
Par
9135397
S'abonner

Macron veut «encercler» la Russie et la Turquie. Sa nouvelle doctrine internationale appelle à réinventer le multilatéralisme en ciblant ces deux pays. Il veut apparemment faire face à la montée en puissance diplomatique et militaire de Moscou et d’Ankara, illustrée notamment par la guerre et le cessez-le-feu du Haut-Karabakh. Analyse.

Dans une longue interview donnée à la revue européenne Le Grand Continent, lundi 16 novembre, Emmanuel Macron a exposé sa doctrine géopolitique.

Il souhaite «réinventer les formes d’une coopération internationale» en opposition à la doctrine de «l’état de fait», appliquée selon lui par Moscou et Ankara. Et pour parvenir à ses fins, le Président de la République préconise «d’encercler» ces deux puissances. Ces dernières années la Turquie et la Russie n’ont cessé d’élargir leur influence: du Caucase à la Syrie et de l’Iran à la Libye pour la Russie et de la Méditerranée orientale à la Caspienne pour la Turquie.

Plus d’informations dans ce nouveau Lignes Rouges en bref.

Lire aussi:

Ces 17 millions de Français seront prioritaires pour obtenir le vaccin anti-Covid
«La France est soumise»: Onfray critique la réaction de la France suite aux insultes proférées par Erdogan
Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision
Tags:
Méditerranée orientale, Haut-Karabakh, Ukraine, Turquie, Russie, OTAN, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook