International
URL courte
Par
6336
S'abonner

Des hommes d’affaires allemands appellent Joe Biden, qui a proclamé sa victoire à la présidentielle américaine, à relancer le partenariat transatlantique et à mettra fin à la politique de sanction extraterritoriales à l’encontre du projet du gazoduc Nord Stream 2 dans une lettre citée par le Handelsblatt.

La commission de l’Est de l'économie allemande a adressé une lettre à Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis dans laquelle elle exprime son espoir que sous Joe Biden, l’administration américaine changera sa politique à l’encontre de ses partenaires européens, écrit le quotidien économique Handelsblatt.

«Avec la victoire électorale de Joe Biden, il y a de grands espoirs dans une relance du partenariat transatlantique avec l’Allemagne et de l'économie allemande», souligne la lettre.

Cependant, l'économie allemande a appris avec inquiétude que «les Démocrates veulent introduire de nouvelles sanctions extraterritoriales contre le projet Nord Stream 2 au détriment des entreprises européennes, même après le succès de la campagne électorale de Joe Biden».

Les sanctions visant Nord Stream 2 élargies

L'opérateur du gazoduc, la société Nord Stream 2 AG, a déclaré en novembre que les sanctions élargies par les États-Unis toucheront plus de 120 entreprises de plus de 12 pays européens qui fournissent services et matériels au projet.

Le département d’État américain a précisé le 20 octobre le domaine d’application des sanctions introduites précédemment contre Nord Stream 2. Désormais, les mesures visent non seulement les personnes physiques et morales qui facilitent la mise à disposition des navires qui posent les tuyaux, mais aussi celles qui sont responsables de leur maintenance.

La diplomatie américaine a souligné qu’avec le département du Trésor, ils étaient prêts à «utiliser la gamme complète des sanctions pour arrêter la construction» du pipeline.

Lire aussi:

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
sanctions, Nord Stream 2 AG, Nord Stream 2, Allemagne, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook