International
URL courte
Par
Sommet virtuel du G20 (5)
12721
S'abonner

Le chômage et la pauvreté, d’après le Président russe, constituent les deux risques majeurs, ce qu’il a évoqué au sommet virtuel du G20 ce samedi 21 novembre. Il a par la suite tenu à préciser que c’était le rôle du G20 d’empêcher que la situation économique et par conséquent la situation sociale, ne s’aggravent davantage à cause de la pandémie.

S'exprimant lors du sommet virtuel du G20, Vladimir Poutine a qualifié le chômage et la pauvreté d'enjeux majeurs à l'échelle mondiale. 

«[…] Malgré certains signaux positifs, le risque principal reste le chômage massif à long terme, baptisé chômage de masse stagnant. Avec la hausse de la pauvreté et la dislocation sociale qu’il entraîne», a déclaré le Président russe.

La croissance des économies nationales est gravement compromise, la pandémie a déjà fait des centaines de milliers de morts et des millions de personnes ont perdu leurs emplois et leurs revenus aujourd’hui, a rappelé Vladimir Poutine.

«Et le rôle du G20 ici [réuni] est d'empêcher cela», a-t-il souligné.

Il a évoqué la nécessité des mesures supplémentaires pour éviter que la situation de débiteurs des pays en voie de développement ne se détériore et que les inégalités économiques et sociales ne se multiplient dans ce contexte de pandémie.

«Il faut s'efforcer de freiner le protectionnisme, de renoncer aux sanctions unilatérales et de relancer les chaînes d'approvisionnement», a conclu le dirigeant russe.
Dossier:
Sommet virtuel du G20 (5)

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Tags:
Covid-19, pandémie, politique, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook