International
URL courte
Par
48837
S'abonner

Les États-Unis vont réduire leur contingent à 2.500 soldats en Irak. Une idée qualifiée de «dangereuse» par le ministre français des Affaires étrangers. Invité du Grand jury LCI-Le Figaro-RTL, Jean-Yves Le Drian a rappelé que «Daech* est toujours présent» dans cette zone.

Invité ce 22 novembre du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, Jean-Yves Le Drian a commenté l’intention de Washington de rappeler 500 soldats d’Irak.

Le ministre des Affaires étrangères s'est opposé à cette idée jugée ««dangereuse»:

«Daech* est toujours présent et je suis surpris d’apprendre que les États-Unis pourraient retirer leurs forces d’Irak, ce qui serait dangereux».

​Retrait unilatéral des forces américaines

Le 17 novembre, le Pentagone a annoncé que Donald Trump allait réduire drastiquement la présence militaire des États-Unis en Irak et en Afghanistan d'ici le terme de son mandat sans ordonner cependant un retrait total des forces sur place.

Le nombre de soldats déployés en Afghanistan va être ramené de 4.500 à 2.500. En Irak, un demi-millier vont être rapatriés, en laissant environ 2.500 sur le terrain.

Déjà interrogé sur l'accélération de ces retraits promis par l'administration américaine, Le Drian avait jugé que c'était «ce qu'il ne faut pas faire».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Vladimir Poutine explique pourquoi il n'a pas félicité Joe Biden
Tollé en Algérie après des propos de Macron, la France accusée d’«ingérence»
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Tags:
soldats, Jean-Yves Le Drian, France, Daech, Irak, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook