International
URL courte
Par
4156
S'abonner

Des hackers, probablement nord-coréens, ont tenté de pirater AstraZeneca, producteur d'un vaccin contre le Covid-19, en envoyant des messages contenant des codes malveillants aux employés du laboratoire, selon l'agence de presse Reuters.

Des pirates informatiques, probablement nord-coréens, auraient tenté de pirater la société pharmaceutique anglo-suédoise AstraZeneca, qui produit un vaccin contre le Covid-19, relate ce vendredi 27 novembre l'agence de presse Reuters.

Selon l'une des sources de l'agence, ils ciblaient un certain nombre d'employés d'AstraZeneca, y compris ceux qui travaillaient sur le vaccin contre le coronavirus, mais leurs tentatives semblent avoir échoué.

Les hackers auraient fait des offres d'emploi factices à des employés d'AstraZeneca via le réseau social professionnel LinkedIn et le service de messagerie WhatsApp. Ils leur auraient ensuite envoyé des documents censés contenir des descriptions de postes, mais qui contenaient «un code malveillant conçu pour accéder à leurs ordinateurs», d'après l'agence.

Les outils et méthodes utilisés par les malfaiteurs, «que les responsables américains et les experts de la cybersécurité attribuent à la Corée du Nord», laissent supposer qu'il s'agit de hackers nord-coréens, note Reuters.

Certains comptes utilisés pendant les attaques contre AstraZeneca contenaient des adresses électroniques russes, «ce qui pourrait avoir été une tentative d'induire les enquêteurs en erreur», d'après une source de l'agence. 

Vaccin anti-Covid d'AstraZeneca

Le 23 novembre, AstraZeneca a publié les résultats intermédiaires des essais de son candidat vaccin contre le Covid-19, qui a montré deux niveaux d'efficacité différents, en fonction du dosage.

Celle calculée chez les patients qui ont reçu deux doses complètes à un mois d'intervalle était de 62%, mais elle a atteint 90% chez ceux qui ont reçu une demi-dose puis une dose complète à un mois d'écart. La société a par la suite admis que le protocole plus efficace était en fait le résultat d'une erreur de dosage.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Tags:
vaccin, Covid-19, informatique, piratage, hackers, AstraZeneca
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook