International
URL courte
Par
Assassinat d'un scientifique iranien du nucléaire (novembre 2020) (26)
25584
S'abonner

Après l’assassinat par des «terroristes» d’un scientifique iranien de haut rang de la filière nucléaire le 27 novembre, le conseiller militaire du guide suprême de l’Iran a déclaré que Téhéran leur ferait regretter leurs actes.

Le conseiller militaire du guide suprême de l’Iran, Hossein Dehghan, a réagi à l’assassinat le 27 novembre du chef du département des recherches du ministère iranien de la Défense, Mohsen Fakhrizadeh, et a promis d’en frapper les auteurs «comme le tonnerre», rapporte l’agence Mehr.

«Nous tomberons sur les assassins de ce martyr innocent comme le tonnerre et leur ferons regretter ce qu'ils ont fait», a-t-il déclaré.

Une attaque mortelle

Selon un communiqué du ministère iranien de la Défense, Mohsen Fakhrizadeh a été grièvement blessé le 27 novembre lors d'un affrontement armé entre ses gardes du corps et des «terroristes», selon les autorités iraniennes, dans la localité d'Absard, à l'est de Téhéran.

Le scientifique a été hospitalisé, mais l'équipe médicale n'est pas parvenue à le réanimer, a conclu le ministère.

Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif a condamné l'assassinat de M.Fakhrizadeh, évoquant «un acte terroriste».

Le ministre de la Défense Amir Hatami a relevé à la télévision que M.Fakhrizadeh avait eu un «rôle marquant dans les innovations de défense». «Il gérait la défense nucléaire et faisait un travail considérable», a-t-il ajouté, sans autre précision.

Le département d’État américain avait affirmé en 2008 que M.Fakhrizadeh menait «des activités et des transactions contribuant au développement du programme nucléaire de l’Iran».

L'Iran accuse Israël

À son tour, le Président iranien Hassan Rohani a accusé ce 28 novembre son ennemi juré Israël d’avoir agi comme «mercenaire» des États-Unis dans cet assassinat.

Ces dernières années, plusieurs scientifiques spécialisés dans le domaine nucléaire en Iran ont été assassinés, Téhéran en attribuant systématiquement la responsabilité à Israël.

Dossier:
Assassinat d'un scientifique iranien du nucléaire (novembre 2020) (26)

Lire aussi:

Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Voici ce que l’on risque en publiant son QR Code de vaccination sur Internet
«Nous n'avons jamais eu de problèmes avec nos voisins»: deux adolescents brûlés au cocktail Molotov à Jaffa
Tags:
vengeance, nucléaire, chercheurs, Israël, tentative d'assassinat, meurtre, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook