International
URL courte
Par
3214
S'abonner

Dans les deux semaines à venir, le Serum Institute of India -qui teste le vaccin anti-Covid développé par l’université d’Oxford et le laboratoire AstraZeneca- déposera une demande de licence urgente pour ce dernier en Inde, rapporte l’agence de presse ANI. Il est prévu que le vaccin en question soit principalement distribué en Inde et en Afrique.

Le laboratoire pharmaceutique indien Serum Institute of India, qui teste actuellement le vaccin Covishield d’AstraZeneca et de l’université d’Oxford, va déposer une demande de licence urgente pour ce vaccin dans les deux semaines à venir, a annoncé ce samedi 28 novembre Adar Poonawalla, PDG de l'Institut, lors d'une conférence de presse virtuelle.

«Dans les deux semaines à venir, nous ferons une demande de licence urgente», a-t-il déclaré, cité par l’agence de presse ANI.

L’Inde et les pays COVAX comme priorité

Dans un premier temps, le vaccin sera distribué en Inde, puis dans les pays COVAX, situés principalement en Afrique, a-t-il fait savoir. Pour rappel, COVAX est une collaboration mondiale novatrice visant à accélérer la mise au point et la production de produits de diagnostic, de traitements et de vaccins contre le Covid-19. Dans le cadre du programme, les pays riches paient les vaccins pour des pays moins développés, afin d’assurer un accès au vaccin «juste et équitable», précise le site de l’initiative.

Sans pouvoir communiquer le nombre exact de doses de vaccin qui sera commandé par le gouvernement indien, M.Poonawalla a indiqué le chiffre «de 300 à 400 millions de doses» à fournir à l’Inde «d'ici juillet 2021».

«Les marchés britannique et européen sont pris en charge par AstraZeneca et Oxford. Notre priorité est l'Inde et les pays COVAX», a expliqué le PDG du Serum Institute of India, cité par l’ANI.

Narendra Modi en visite dans des laboratoires

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a visité ce 28 novembre trois laboratoires indiens qui testent le vaccin contre le coronavirus, dont le Serum Institute of India.

«J’ai eu une bonne interaction avec l'équipe du Serum Institute of India. Ils ont partagé des détails sur leurs progrès à ce jour quant à la façon dont ils prévoient d'augmenter encore la production de vaccins. J’ai également jeté un œil sur leur usine de fabrication», a tweeté le Premier ministre.

Des vaccins anti-covid testés en Inde

Actuellement, l’Inde teste cinq vaccins contre le coronavirus. Les essais de phase 3 sont en cours pour deux d’entre eux -Covaxin de la société Bharat Biotech et Covishield de l’université d’Oxford. Le Zydus Cadila effectue également des essais sur son vaccin ZycovD. Un autre vaccin mis au point par Biological E. Ltd conjointement avec l’américain Dynavax Technologies Corp et le Baylor College of Medicin. L'Institut indien du sérum teste le vaccin Covishield.

En outre, le Contrôleur général des médicaments en Inde (DCGI) a autorisé le lancement des 2e et 3e phases des essais cliniques du vaccin anti-coronavirus russe Spoutnik V en Inde, lesquels doivent débuter bientôt.

À ce jour, l'Inde est le deuxième pays le plus touché au monde par la pandémie si l’on considère le nombre de contaminations. Selon les derniers chiffres fournis par le ministère indien de la Santé, plus de 9,3 millions de cas y ont été recensés, près de 136.000 personnes sont mortes des suites de la maladie.

Lire aussi:

Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Tags:
essais cliniques, vaccin, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook