International
URL courte
Par
5563
S'abonner

Donald Trump a ordonné vendredi au Pentagone de retirer la quasi-totalité des 700 soldats américains stationnés en Somalie d'ici le 15 janvier.

Trump «a ordonné au département de la Défense et au Commandement des États-Unis pour l'Afrique de repositionner la majorité du personnel et des actifs hors de Somalie d'ici début 2021», a annoncé le Pentagone dans un communiqué.

Environ 700 soldats sont déployés en Somalie où, pendant plus d'une décennie, les États-Unis ont aidé à combattre l'allié local d'Al-Qaïda*, al-Shabab, et plus récemment l'organisation locale de Daech*.

Cette décision fait suite à la visite surprise du secrétaire à la Défense par intérim, Christopher Miller, en Somalie il y a une semaine.

Retrait d'Afghanistan et d’Irak

Selon le New York Times, le retrait des troupes américaines de Somalie s’inscrit dans la foulée des directives de Trump pour réduire la présence états-unienne en Afghanistan et en Irak, et dans d'autres zones de tensions en Afrique et au Moyen-Orient.

Le Pentagone a toutefois souligné vendredi que les États-Unis «ne se retirent pas ou ne se désengagent pas de l’Afrique» et «restent attachés à nos partenaires africains».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
La Chine présente un prototype de train à sustentation magnétique conçu pour rouler à 620 km/h – vidéos
Tags:
retrait, Donald Trump, Pentagone, Somalie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook