International
URL courte
Par
5431
S'abonner

L’ambassade russe aux Pays-Bas a promis que Moscou prendrait des mesures en réaction aux accusations d’espionnage formulées par les autorités néerlandaises contre deux diplomates russes qui doivent désormais quitter le pays.

Moscou a reçu une note du ministère néerlandais des Affaires étrangères déclarant deux diplomates russes personae non gratae et les obligeant à quitter les Pays-Bas dans un délai de deux semaines, a annoncé ce jeudi 10 décembre l’ambassade de Russie à La Haye.

«L'ambassade de Russie confirme la réception d'une note du ministère néerlandais des Affaires étrangères déclarant deux employés de notre mission diplomatique personae non gratae pour des activités qui, selon ce document, sont incompatibles avec leur statut», indique l’ambassade.

Rappelant que les Pays-Bas n'ont présenté aucune preuve attestant que les diplomates se sont livrés à des activités illégales, la mission diplomatique a promis des contre-mesures de la part de Moscou.

Les diplomates russes dans le collimateur du renseignement néerlandais

Selon le ministère néerlandais des Affaires étrangères, le Service général de renseignement et de sécurité (AIVD) accuse les deux Russes d’avoir collecté des informations liées aux hautes technologies, notamment à l'intelligence artificielle, aux semi-conducteurs et nanotechnologies.

En août, un dispositif d'espionnage a été découvert dans la voiture de fonction d’un attaché militaire russe aux Pays-Bas.

Le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadrice néerlandaise par intérim à Moscou, Dominique Kuhling-Bakker, pour clarifier cet acte d’hostile, estimant qu’il contribue à la détérioration de relations bilatérales déjà compliquées.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Tags:
espionnage, expulser, diplomates, Russie, Pays-Bas
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook