International
URL courte
Par
3913810
S'abonner

Le gouvernement australien a mis fin à son accord avec la société de biotechnologie CSL Limited pour fournir 51 millions de doses d’un vaccin anti-Covid en cours de développement par l’Université du Queensland après la détection lors des essais de tests faussement positifs au VIH.

L’Australie a annulé la production d’un vaccin contre le Covid-19 développé par l’Université du Queensland et fabriqué par la société de biotechnologie CSL après que des essais ont montré qu’il pouvait interférer avec le diagnostic du VIH, plusieurs participants ayant eu des résultats de test faussement positifs.

L’accord d’un milliard de dollars prévoyant l’achat par le gouvernement australien de plus de 50 millions de doses du vaccin contre le coronavirus de l’Université du Queensland a été résilié.

«Le vaccin de l’Université du Queensland ne pourra pas être utilisé sur la base des avis scientifiques, et cela ne fera plus partie du plan de vaccination de l’Australie», a déclaré vendredi 11 décembre le Premier ministre du pays, Scott Morrison, cité par le Guardian.

Production d'un vaccin contre le Covid-19, image d'illustration
© Sputnik . Service de presse du groupe AFK Sistema
«Je pense que la décision que nous avons prise aujourd’hui devrait donner aux Australiens une grande assurance que nous procédons avec prudence, que nous avançons rapidement, mais pas avec une hâte excessive», a-t-il enchaîné.

Pas d’essais de deuxième et troisième phases

Dans un communiqué publié vendredi matin, l’Université du Queensland et CSL ont annoncé que «suite à une consultation avec le gouvernement australien, CSL ne fera pas progresser le vaccin UQ-CSL v451 vers les essais cliniques de phases 2/3».

L’Australie avait espéré que le vaccin en question serait disponible d’ici à la mi-2021. La première phase de ses essais cliniques avait commencé en juillet à Brisbane, les essais de phase deux et trois devant à la base débuter en décembre.

Suite à cette décision, le gouvernement augmentera les achats des vaccins d’AstraZeneca et de Novavas.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Le variant sud-africain pourrait «traverser» le vaccin Pfizer, selon une étude israélienne
Tags:
Scott Morrison, vaccin, Covid-19, Australie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook