International
URL courte
Par
111036
S'abonner

Le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé l'établissement de relations diplomatiques entre l'État hébreu et le royaume du Bouthan.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé ce samedi 12 décembre l'établissement de relations diplomatiques avec le royaume du Bouthan, situé dans l'est de la chaîne de l'Himalaya.

«Le cercle de la reconnaissance d'Israël s'élargit encore. L'établissement de relations avec le royaume du Bouthan constituera une nouvelle étape dans l'approfondissement des relations d'Israël en Asie», a déclaré le ministre israélien des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi dans un communiqué.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a salué l'accord avec Thimphou tout en soulignant que son pays était «en contact avec d'autres pays qui veulent établir des relations avec nous».

Israël a conclu ces derniers mois des accords de normalisation de ses relations avec les Emirats arabes unis, Bahreïn, le Soudan et récemment avec le Maroc.

«Beaucoup plus d'opportunités»

La signature de l'accord avec le royaume du Bhoutan s'est déroulée à la résidence de l'ambassadeur d'Israël en Inde avec son homologue bhoutanais, selon le communiqué du ministère des Affaires étrangères israélien.

«Cet accord ouvrira beaucoup plus d'opportunités pour la coopération au profit de nos deux peuples», a écrit sur Twitter l'ambassadeur d'Israël en Inde Ron Malka en dessous de photos montrant des responsables des deux pays souriants, signant des documents et se serrant la main.

Le royaume du Bhoutan se targue de son indépendance politique et culturelle et n'entretient des relations diplomatiques qu'avec une cinquantaine de pays.

Lire aussi:

Véran déclare que le couvre-feu à 18h «ne suffit pas à faire reculer le virus»
Un homme tue deux femmes dont une employée du Pôle emploi
Pr Raoult: «Il faut arrêter de penser que les gens vont vivre indéfiniment enfermés» – entretien exclusif
Tags:
Benjamin Netanyahou, relations diplomatiques, Israël, Bhoutan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook