International
URL courte
Par
5926
S'abonner

Suite aux informations sur des militaires disparus diffusées mercredi 16 décembre par l’armée de défense de la république autoproclamée du Haut-Karabakh, son Président a confirmé qu’ils ont été faits prisonniers.

Le Président de la république autoproclamée du Haut-Karabakh, Arayik Haroutiounian, a fait état ce mercredi 16 décembre de dizaines de militaires récemment capturés.

«Malheureusement, près de Khtsaberd, plusieurs dizaines de nos militaires ont été capturés. Le ministère de la Défense enquête actuellement sur les circonstances», indique-t-il sur sa page Facebook.

Sans accuser directement les forces azerbaïdjanaises, M.Haroutiounian promet de faire tout son possible pour le retour rapide et sécurisé des prisonniers.

À son tour, le défenseur des droits de l’homme de la république autoproclamée, Artak Beglaryan, a déclaré que d’après les données préliminaires, «environ 60 militaires de plusieurs divisions ont disparu sur l'axe du village de Khtsaberd ces jours-ci».

Selon lui, il est fort probable qu’il s’agisse des militaires qui apparaissent dans une vidéo avec des prisonniers publiée par la partie azerbaïdjanaise.

Des militaires portés disparus

Ce mercredi, l'armée de défense de la république autoproclamée a informé avoir «perdu le contact avec le personnel de plusieurs postes de combat déployés en direction des villages de Khin Takher et Khtsaberd de la région de Hadrout».

Elle a également annoncé la mort d’un militaire dans une caserne dans le nord-ouest de la région. L’homme a succombé à une blessure par balle reçue dans des circonstances pour le moment inconnues.

Samedi 12 décembre, le ministère arménien de la Défense a accusé l’Azerbaïdjan d’avoir lancé une offensive près de deux communautés rurales de la région de Hadrout, dans le Haut-Karabakh, blessant six militaires arméniens. De son côté, Bakou a fait état de quatre morts et deux blessés parmi ses soldats, précisant que ses forces militaires avaient réagi à une provocation arménienne.

Échange de prisonniers

La Défense russe a annoncé le 14 décembre qu’Erevan et Bakou ont procédé à un échange de prisonniers. Par l’intermédiaire du contingent russe de maintien de la paix déployé dans la région, l’Arménie a récupéré 44 personnes, contre 12 pour l’Azerbaïdjan.

Déclaration de paix du 9 novembre

Le 9 novembre, les Présidents russe et azerbaïdjanais Vladimir Poutine et Ilham Aliev, et le Premier ministre arménien Nikol Pachinian, ont signé une déclaration conjointe sur la cessation complète des hostilités au Haut-Karabakh.

Selon ce document, plusieurs régions du Haut-Karabakh passent sous le contrôle de l'Azerbaïdjan, Erevan et Bakou échangent des prisonniers, la Russie déploie un contingent de paix le long de la ligne de contact et dans le couloir de Latchin reliant le Haut-Karabakh à l'Arménie.

Lire aussi:

L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
La Russie réagit à son exclusion du groupe d’experts sur le projet lunaire américain
Un élu centriste de Paris explique le lynchage de Yuriy par l’impossibilité d’«aller au sport»
Tags:
prisonniers, Azerbaïdjan, Arménie, militaires, Haut-Karabakh
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook