International
URL courte
Par
18403
S'abonner

Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a déclaré ce mardi 22 décembre que les sanctions américaines récemment décidées contre la Turquie suite à son achat de systèmes russes S-400 auraient des effets négatifs sur la collaboration au sein de l’Otan. Il a également appelé Washington à revenir sur cette décision qu’il juge «mauvaise».

Les sanctions récemment imposées par les États-Unis à la Turquie en raison de l’acquisition par cette dernière de S-400 russes auront des effets négatifs sur l’activité commune des deux pays dans le cadre de l’Otan, a annoncé ce 22 décembre le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar.

«Nous ferons tout notre possible pour que les sanctions américaines ne nous portent aucun préjudice. Cela aura des effets négatifs sur nos activités conjointes avec l'OTAN», a-t-il déclaré à l’antenne de la chaîne de télévision turque NTV.

Il a d’ailleurs appelé les États-Unis à revoir «immédiatement» leur décision concernant ces sanctions, imposées par les États-Unis dans le cadre de la loi américaine censée «contrer les adversaires de l'Amérique à travers des sanctions» (CAATSA).

«Les États-Unis doivent immédiatement revenir sur cette mauvaise décision. Nous nous attendons à ce qu’elle soit corrigée», a-t-il ajouté.

La Turquie sanctionnée

Après que la Russie a fourni les premiers S-400 à la Turquie en juillet 2019, Washington a exigé que cette dernière renonce à l'accord et achète des complexes américains Patriot à la place. Ankara a refusé de faire des concessions. Ainsi, les États-Unis ont d’abord suspendu la participation de la Turquie au partenariat mondial sur l’avion de chasse F-35, puis ont imposé des sanctions à l’encontre de la Direction des industries turques de la défense (SSB), de son chef Ismail Demir et de trois autres employés à cause de la coopération d'Ankara avec le russe Rosoboronexport, l'agence chargée des exportations du complexe militaro-industriel russe.

Commentant les sanctions américaines, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a dénoncé la concurrence déloyale déployée par les États-Unis concernant l’industrie de la Défense.

Lire aussi:

Vers une suspension des brevets des vaccins anti-Covid: Big Pharma K.O. debout?
Documentaire sur Jeanne d'Arc censuré: la polémique gagne l'Assemblée nationale – vidéo
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Tags:
OTAN, sanctions, Turquie, S-400
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook