International
URL courte
Par
51024
S'abonner

Interrogé sur CNN, le futur conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan a parlé des perspectives de coopération entre les États-Unis et la Russie. Il a fait savoir que l’administration Biden entendait prolonger le traité New Start, le seul accord restant qui limite les forces nucléaires des États-Unis et de la Russie.

La nouvelle administration Biden prévoit de négocier avec la Russie l’extension du traité New Start de réduction des armements stratégiques, a déclaré Jake Sullivan, futur conseiller à la sécurité nationale qui prendra ses fonctions le 20 janvier, dans une interview accordée à CNN dimanche.

«En pleine guerre froide, alors que nous avions des milliers d'ogives disposées les unes contre les autres, lorsque nos deux dirigeants parlaient en termes existentiels de la concurrence avec l'autre, il y avait des domaines de coopération, notamment en matière de contrôle des armements et de non-prolifération nucléaire. Aujourd'hui, je suis convaincu que les États-Unis et la Russie peuvent agir dans leurs intérêts nationaux pour faire avancer le contrôle des armements et la stabilité stratégique», lance-t-il à CNN.

Il a rappelé que ce traité «clé» expirait un peu plus de deux semaines après l'entrée en fonction de la nouvelle administration.

Quid la cyberattaque «russe»?

Jake Sullivan est également revenu sur la question de la récente cyberattaque contre au moins 200 organisations, y compris des agences gouvernementales et des entreprises du monde entier. Il a accusé la Russie d’être derrière ce piratage.

«Ce sera une combinaison de punition et de renforcement de nos capacités de défense», a-t-il promis parlant de la réponse américaine.

New Start

Le traité signé par Moscou et Washington en 2010 est entré en vigueur le 5 février 2011. Il prévoit que les deux pays réduisent leurs arsenaux nucléaires pour les limiter à 700 missiles balistiques intercontinentaux, missiles balistiques à bord de sous-marins et de bombardiers lourds, ainsi qu’à 1.550 ogives et 800 lanceurs déployés et non déployés.

Aujourd'hui, New Start est l’unique traité en vigueur entre la Russie et les États-Unis sur la limitation des armements nucléaires. Il expire le 5 février 2021.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
Covid-19: bientôt la fin des aides? «Une pulvérisation de l’économie française»
La Commission européenne réagit à l’achat du Spoutnik V par la Hongrie
Tags:
États-Unis, Russie, négociations, New START (Traité de réduction des armes nucléaires), Jake Sullivan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook