International
URL courte
Par
13934
S'abonner

Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, s'est dit «déçu» par le fait que l'équipe d’enquêteurs de l'institution qui s'est rendue en Chine pour investiguer les origines du Covid-19 n'a pas obtenu toutes les autorisations nécessaires.

L'équipe de l'OMS chargée d'enquêter sur l'origine du Covid-19 en Chine est en route mais n'a pas reçu tous les visas nécessaires, a annoncé mardi 5 janvier le dirigeant de l'instance, se disant «très déçu» par Pékin.

«Aujourd'hui, nous avons appris que les responsables chinois n'ont pas encore finalisé les autorisations nécessaires à l'arrivée de l'équipe en Chine», a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus aux journalistes.

«Je suis très déçu de cette nouvelle, étant donné que deux membres avaient déjà commencé leur voyage et d'autres n'ont pas pu voyager à la dernière minute», a-t-il ajouté dans un très rare mouvement d'humeur à l'encontre de Pékin.

«J'ai été en contact avec de hauts fonctionnaires chinois et j'ai une fois de plus clairement indiqué que la mission est une priorité pour l'OMS et l'équipe internationale», a-t-il ajouté, se disant «impatient de lancer la mission le plus rapidement possible».

«On m'a assuré que la Chine accélère la procédure interne pour un déploiement le plus rapide possible», a-t-il précisé.

A ses côtés, le responsable des situations d'urgence sanitaire à l'OMS, Michael Ryan, a expliqué qu'il s'agissait d'une question de visas.

«Nous espérons qu'il s'agit simplement d'un problème logistique et bureaucratique que nous pouvons résoudre rapidement», a-t-il dit, en expliquant que l'un des deux experts avait dû rebrousser chemin tandis que l'autre attendait dans un pays tiers.

Un peu plus d'un an après la découverte des premiers cas dans la région chinoise de Wuhan, ces dix éminents scientifiques choisis par l'OMS, après un long processus de sélection, doivent se rendre en Chine pour tenter de remonter aux origines du virus afin de savoir comment il s'est transmis à l'homme.

 

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Tags:
Covid-19, Wuhan, OMS, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook