International
URL courte
Par
277108
S'abonner

L'ambassadrice britannique aux États-Unis, Karen Pierce, estime qu’il serait indésirable que la Russie et la Chine devancent les États-Unis et le Royaume-Uni grâce à la pandémie due au coronavirus, rapporte Bloomberg.

Moscou et Pékin ne doivent pas sortir victorieux de la pandémie de Covid-19, a déclaré à Bloomberg Karen Pierce, ambassadrice du Royaume-Uni aux États-Unis.

«Nous ne voulons pas nous réveiller un jour pour découvrir les normes chinoises dans des domaines comme l’intelligence artificielle ou la cybernétique. L’autre grand défi est la concurrence stratégique de la part de Moscou et Pékin», a précisé la diplomate.

Elle a qualifié de dangereux le scénario selon lequel la Chine pourrait dicter les règles concernant les technologies, comparant cette situation à celle de la propagation des secrets nucléaires pendant les années 1950.

Selon Mme Pierce, le développement de la Chine est «trop autoritaire» et les nouvelles technologies doivent bénéficier aux «marchés ouverts». Les États-Unis et le Royaume-Uni devraient donc tout faire pour que «les sociétés ouvertes» puissent «faire face aux défis stratégiques de la Chine et de la Russie» après la pandémie.

Le Royaume-Uni et les États-Unis face au Covid-19

Les États-Unis et le Royaume-Uni restent parmi les pays les plus touchés par la pandémie de Covid-19. Le nombre de cas a augmenté de 229.000 sur le territoire américain ces dernières 24 heures, avec 3.775 décès.

Le Royaume-Uni a signalé plus de 60.000 cas supplémentaires en 24 heures et pour la première fois depuis le début de la pandémie, 830 personnes sont décédées. Le Premier ministre, Boris Johnson, a annoncé un troisième confinement strict en Angleterre.

Le Covid-19 en Chine et Russie

La Chine a réussi à endiguer la propagation du Covid-19 grâce à l’attitude responsable des autorités comme des citoyens. Il n’y a pas de foyers importants de la maladie dans le pays. Des confinements locaux, la campagne de dépistage massif lancée au sein des groupes à risque, ainsi que la surveillance des déplacements à grande échelle permettent de rapidement détecter les cas isolés. En décembre, la Chine a approuvé son premier vaccin contre le Covid-19.

En Russie, le Président Poutine s’est félicité de la réaction assez rapide du système de santé national à la pandémie. Selon lui, le pays peut être fier de ses soignants. La Russie a développé plusieurs vaccins contre le Covid-19 dont Spoutnik V, le premier au monde à avoir été enregistré.

Lire aussi:

Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Une voiture de police percute une foule de spectateurs à un rodéo nocturne et roule sur une personne - vidéos
Tags:
Bloomberg, ambassadeur, pandémie, Chine, Russie, États-Unis, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook