International
URL courte
Par
Le Congrès US envahi par des manifestants (52)
11113220
S'abonner

Emmanuel Macron a condamné l’irruption de manifestants au Congrès à Washington afin de faire annuler les résultats de l'élection présidentielle. Le Président a déclaré que la France avait «confiance dans la force de la démocratie américaine» et se tenait avec «force, ferveur et détermination» au côté du peuple des États-Unis.

«Nous ne cèderons rien à la violence de quelques-uns qui veulent remettre en cause» la démocratie, a déclaré Emmanuel Macron dans une vidéo après l'intrusion de manifestants pro-Trump dans le Capitole mercredi soir à Washington.

«Quand, dans une des plus vieilles démocraties du monde, des partisans d'un Président sortant remettent en cause, par les armes, les résultats légitimes d'une élection, c'est une idée universelle - celle d'un homme, une voix - qui est battue en brèche», a ajouté le Président français.

«Ce qui est arrivé aujourd'hui à Washington n'est pas américain, assurément», a-t-il conclu, cette fois en anglais, dans une allocution prononcée solennellement derrière un pupitre à l'Élysée, diffusée sur les réseaux sociaux vers 3 heures du matin.

«C'est notre choix, depuis plusieurs siècles, de mettre la dignité humaine, la paix, le respect de l'autre, la reconnaissance de la liberté au-dessus de tout, qui est aujourd'hui menacé dans nos démocraties», a-t-il ajouté.

«Je veux dire notre confiance dans la force de la démocratie américaine. Je veux dire notre amitié à l'égard du peuple et de la démocratie américaine. Je veux dire notre lutte commune pour que nos démocraties sortent plus fortes de ce moment que nous vivons tous aujourd'hui», a-t-il poursuivi.

Comme le Président français, plusieurs dirigeants mondiaux ont condamné l'irruption de manifestants pro-Trump au Capitole, dénoncé une «attaque contre la démocratie» et appelé au respect du résultat de l'élection présidentielle américaine.

Dossier:
Le Congrès US envahi par des manifestants (52)

Lire aussi:

Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
«Une catastrophe»: Michel Cymes sur la suspension des activités physiques des enfants pendant la pandémie
Couvre-feu à 18h: «On a le droit de déroger, alors faisons-le», lance un maire breton
Le Drian: «Il est urgent de dire à l'Iran que cela suffit»
Tags:
Donald Trump, Emmanuel Macron, France, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook