International
URL courte
Par
6578
S'abonner

Ayant relancé l'enrichissement de son uranium à 20%, l'Iran sera capable d’en porter «sans souci» le taux à 40, 60, voire 90%, a annoncé le 7 janvier le porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, Behrouz Kamalvandi.

Selon la récente déclaration du porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OEAI), Behrouz Kamalvandi, Téhéran peut «sans souci» pousser l'enrichissement de son uranium jusqu’à 90%.

«Le progrès va de telle manière que nous pouvons atteindre sans souci n'importe quel pourcentage et produire [de l'uranium, ndlr] à des niveaux [d'enrichissement, ndlr] de 40, 60, 90 %», a affirmé M.Kamalvandi, dont la déclaration a été publiée sur le site du gouvernement iranien.

Selon les structures internationales spécialisées dans le nucléaire, l'uranium enrichi à 20% ou plus est déjà considéré comme de qualité militaire. Cependant, en règle générale, afin de fabriquer une arme nucléaire, l'enrichissement à 90% est nécessaire.

Relance de l’enrichissement à 20%

L’Iran a annoncé le 4 janvier avoir réussi à enrichir de l’uranium à 20% sur son site de Fordo, à 180 km de Téhéran et ce, en application de la loi Mesure stratégique pour lever les sanctions. Cette dernière implique l'enrichissement à ce taux ou à un supérieur et se fixe pour objectif de garantir les intérêts de l'Iran, conformément à l'accord sur le nucléaire iranien.

D’après les autorités de ce pays, l'uranium enrichi à 20% est utilisé pour la production de médicaments radioactifs. En plus, il représente une matière première pour le combustible du réacteur de recherche de Téhéran pour lequel l'Iran dispose de réserves de carburant. Suite à la récente reprise de l’enrichissement de l’uranium à 20%, une nouvelle reconstitution des stocks est prévue.

L'accord nucléaire

L'accord sur le nucléaire iranien ou JCPoA, conclu en 2015 à Vienne, prévoit un enrichissement de l'uranium à hauteur de 3,67%. Cependant, après le retrait de Washington de l'accord, Téhéran -qui a d’ailleurs accusé d’autres parties de violations de ses termes- a renoncé à ces restrictions il y a un an, en enrichissant de l'uranium à plus de 4%. Porter l’enrichissement à 20% ne pouvait être sollicité que pour alimenter le réacteur de recherche de Téhéran.

Lire aussi:

Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Giuseppe Conte prévoit d’annoncer sa démission ce mardi
L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Tags:
Organisation de l'énergie atomique d'Iran (OEAI), Téhéran, nucléaire, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook