International
URL courte
Par
4721925
S'abonner

Le Corps des gardiens de la révolution islamique a montré une nouvelle base militaire souterraine abritant des missiles dont la puissance destructive est «très élevée», selon les dires du commandant Hossein Salami.

L’une des nombreuses bases navales de missiles stratégiques de la marine du Corps des gardiens de la révolution islamique se trouvant sur la côte du golfe Persique a été présentée le 7 janvier. Le commandant de l’organisation militaire iranienne Hossein Salami a assisté à la cérémonie.

«La portée de ces missiles est de plusieurs centaines de kilomètres, ils bénéficient d’une extrême précision, possèdent une puissance destructrice très élevée et sont capables de vaincre les équipements de guerre électronique de l’ennemi», a fait valoir M.Salami, dont les propos ont été retransmis par Sepah News, site officiel des gardiens de la révolution.

Hossein Salami a par ailleurs tenu à souligner que cette base devait assurer «une défense offensive forte pour protéger les intérêts vitaux» de la nation iranienne dans les eaux du «golfe Persique et au-delà».

Montée des tensions entre Washington et Téhéran

Cette annonce intervient dans le contexte d’une nouvelle escalade des relations américano-iraniennes, qui ont commencé à s’aggraver en 2018 suite au retrait unilatéral des États-Unis du Plan d’action global commun sur le nucléaire iranien suivi par le rétablissement des sanctions contre l’Iran.

En décembre 2020, Washington a accusé Téhéran de l’attaque qui a visé l’ambassade américaine à Bagdad. La partie iranienne a renié les accusations et a à son tour accusé Washington de chercher un prétexte pour déclencher une guerre avant que Trump ne quitte la Maison-Blanche. Les États-Unis ont par la suite déployé dans le golfe Persique un sous-marin avec jusqu'à 154 missiles de croisière Tomahawk à bord.

L’année 2020 a été également marquée par les assassinats du général iranien Qassem Soleimani en janvier et de Mohsen Fakhrizadeh en novembre, un scientifique iranien expérimenté dans le domaine nucléaire et des missiles. En novembre, les États-Unis ont déplacé dans le golfe Persique leur porte-avions USS Nimitz, envoyant «un message de dissuasion accrue pour l’Iran», selon un responsable du département américain de la Défense.

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
«Syndrome de l’escargot»: ces Français qui préféreraient rester confinés
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
Tags:
États-Unis, Hossein Salami, Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), Iran, Golfe persique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook