International
URL courte
Par
22486
S'abonner

Mike Pompeo a pointé du doigt l’Iran comme nouvelle plaque tournante d'Al-Qaïda* au Moyen-Orient, officialisant également la mort d’un des responsable de l’organisation terroriste. Téhéran a démenti ces allégations.

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a accusé l'Iran d'être la «nouvelle base» d'Al-Qaïda* au Moyen-Orient, dans un discours à Washington.

«Contrairement à l'Afghanistan, où ils se cachaient dans les montagnes, Al-Qaïda* opère aujourd'hui sous la dure carapace de la protection du régime iranien», a expliqué le secrétaire d’État américain dans son discours.

Il a appuyé son propos en confirmant officiellement la mort du numéro deux d'Al-Qaïda* Abou Mohammed al-Masri, tué à Téhéran en août.

Mike Pompeo a par ailleurs promis une récompense de sept millions de dollars à quiconque posséderait des informations pouvant conduire à la capture d’Abd al-Rahman al-Maghrebi, autre responsable du groupe terroriste.

D’autres sanctions ont été annoncées contre des dirigeants d'al-Qaïda* censés être basés en Iran, notamment contre trois chefs de bataillons kurdes.

L'Iran dément

Le ministre iranien des Affaires étrangères a pour sa part démenti les allégations de Mike Pompeo, parlant de «mensonges bellicistes». Mohammad Javad Zarif a ajouté sur Twitter que les terroristes responsables des attentats du 11 septembre 2001 ne venaient pas d’Iran.

«Personne n’est dupe. Tous les terroristes du 11 septembre venaient "des destinations" préférées de Pompeo au Moyen-Orient. Aucun d’Iran», a écrit le ministre sur le réseau social.

En novembre, un porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères avait déjà affirmé à Sputnik que Mohammed al-Masri avait été tué en Afghanistan et non en Iran, citant les autorités afghanes.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

«D’autres vaccins sont plus efficaces» qu’AstraZeneca: un début de revirement pour Macron?
Des policiers de plusieurs départements de France attaqués dans la nuit de samedi à dimanche
«Chasseurs de nuit», «crocodiles» et «cygne blanc»: les surprises du défilé aérien militaire à Moscou – images
Le Pen accuse Dupond-Moretti de «harcèlement» politique
Tags:
attentats du 11 septembre 2001, djihadisme, terrorisme, Al-Qaïda, Iran, Mike Pompeo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook