International
URL courte
Par
307134
S'abonner

Alors que l'Iran a interdit l'importation des vaccins occidentaux, le laboratoire iranien qui développe un vaccin pour le pays s’est retrouvé dans la liste des sanctions des États-Unis, a annoncé le ministère de la Santé du pays.

Le conseiller média du ministre iranien de la Santé, Alireza Vahabzadeh, a déclaré que les États-Unis avaient imposé des sanctions au concepteur iranien du vaccin contre le coronavirus.

«Le vaccin est hors de la politique. Pourtant, si un pays déclare qu'il n'achètera pas de vaccin aux États-Unis, et a lui-même l'intention d’en produire un, alors des sanctions sont imposées au laboratoire», a-t-il écrit sur Twitter.

En effet, l’oganisation Execution of Imam Khomeini's Order (EIKO), dont dépend le groupe pharmaceutique Baraka, chargé de la conception du vaccin, figure dans la liste des nouvelles sanctions publiée le 13 janvier.

L’Iran contre les vaccins occidentaux

Cette décision fait suite à l’annonce par les autorités iraniennes de l’interdiction de tout vaccin occidental sur son territoire.

«Il est interdit d’importer les vaccins fabriqués aux États-Unis et au Royaume-Uni», a ordonné le guide suprême iranien, Ali Khamenei. «Si les Américains avaient réussi à produire un vaccin [efficace], cette catastrophe liée au coronavirus n’aurait pas eu lieu dans leur pays où 4 000 personnes sont mortes en une journée», a-t-il déclaré lors d’un discours le 8 janvier faisant allusion au bilan de la veille aux États-Unis.

Sanctions US contre l’Iran

Le 13 janvier, les États-Unis ont imposé des sanctions à deux individus et à 16 organisations iraniennes. La liste comprenait également une personne sanctionnée pour terrorisme.
Selon le ministère iranien des Finances, elles sont sous le contrôle du guide suprême iranien Ali Khamenei.

Lire aussi:

Véran déclare que le couvre-feu à 18h «ne suffit pas à faire reculer le virus»
Un homme tue deux femmes dont une employée du Pôle emploi
Pr Raoult: «Il faut arrêter de penser que les gens vont vivre indéfiniment enfermés» – entretien exclusif
Tags:
coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, vaccination, vaccin, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook