International
URL courte
Par
30723
S'abonner

Tout en admettant des erreurs dans le chemin parcouru, Alexandre Loukachenko a estimé que la Biélorussie devait en tirer des leçons pour que ces «événements ne se répètent pas à grande échelle».

Lors d’une réception solennelle à l’occasion de l’Ancien Nouvel An slave, le Président biélorusse a confié qu’outre son pays il n'avait rien: 

«Ne doutez jamais de ma détermination. Je ne reculerai jamais.»

Alexandre Loukachenko a par ailleurs déclaré que les autorités, tout comme lui-même, avaient commis des erreurs, mais qu’elles n'étaient pas systémiques.

«Si nous analysons simplement les événements […], pleurons et gémissons sur telle ou telle occasion, mais ne tirons pas des leçons, ces événements se répéteront mais à grande échelle», a-t-il estimé.

M.Loukachenko a tenu à souligner que la Biélorussie devait «tirer des leçons le plus tôt possible», y compris «pendant l’Assemblée populaire de toute la Biélorussie» qui se déroulera les 11 et 12 février.

Situation en Biélorussie

Les manifestations de l’opposition ont éclaté en Biélorussie le 9 août 2020, le jour même de l’élection présidentielle remportée, selon les autorités, par Alexandre Loukachenko avec 80,1% des suffrages. Pour disperser ces protestations, les forces de l’ordre ont utilisé des lacrymogènes, des canons à eau, des grenades assourdissantes et des balles en caoutchouc.

L’opposition biélorusse appelle toujours ses partisans à descendre dans les rues pour des manifestations.

Lire aussi:

Véhicules endommagés, poubelles incendiées, tirs de mortiers d’artifice: nuit agitée pour les policiers de l’Oise
Opération de police au siège du FC Barcelone, le président Bartomeu arrêté
Netanyahou accuse l'Iran de l'attaque d'un navire israélien et promet de riposter
Tags:
opposition, manifestation, Biélorussie, Alexandre Loukachenko
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook