International
URL courte
Par
31664
S'abonner

La Russie a reçu la réponse de l'Allemagne sur la situation d'Alexeï Navalny, mais elle «ne contenait rien concernant les questions posées», selon la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

Après avoir vu les titres dans la presse voulant que la Russie ait reçu une réponse de l’Allemagne sur l’affaire Navalny, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères explique avoir contacté les spécialistes qui s’en occupent. Ils lui ont confirmé que la réponse avait bien été reçue, mais qu'elle était inconsistante.

«J'ai vu les titres disant que l'Allemagne a répondu à toutes les questions de la Russie, j’ai appelé nos experts qui s'occupent de cette affaire. Ils disent: "Bien sûr, nous avons reçu une réponse de l’Allemagne. Le problème est qu'elle ne contenait rien concernant les questions posées, comme toujours"», a déclaré Maria Zakharova sur la chaîne de télévision Rossiya 1.

Affaire Navalny

Alexeï Navalny a été hospitalisé à Omsk le 20 août après avoir été malade dans l'avion en partance de Tomsk. À l'issue des examens, les médecins russes ont considéré comme le diagnostic principal des troubles métaboliques qui ont provoqué une forte hausse du sucre dans le sang. Aucun poison n'a été trouvé dans les analyses de Navalny, selon les médecins d’Omsk.

Il a été transféré par avion en Allemagne. Le gouvernement de ce pays a ensuite déclaré en citant des médecins militaires qu’Alexeï Navalny aurait été empoisonné par une substance toxique du groupe Novitchok et trois laboratoires européens ont fait les mêmes conclusions. Moscou a par la suite demandé à ce que lui soient fournies des informations plus détaillées sur les résultats des analyses, sans obtenir de réponse.

Alexeï Navalny a déclaré qu'il avait l'intention de retourner en Russie et ce 17 janvier il a pris l’avion en direction de son pays natal.

Les sanctions liées à l’affaire

Dans le contexte de cette affaire, l’Union européenne avait imposé des sanctions contre six personnes physiques et l’Institut d'État pour la recherche scientifique en chimie organique et en technologie.

Par la suite, Moscou avait aussi introduit des contre-sanctions qui visent notamment des officiels allemands et français.

Lire aussi:

Une rave party de plus de 1.000 fêtards dégénère à Redon: un homme perd sa main - images
Financement libyen: après avoir violé son contrôle judiciaire, Mimi Marchand incarcérée
Stade comble, adversaire coriace: ce qu’il faut savoir sur le match opposant les Bleus aux Hongrois
Tags:
Allemagne, A234, politique, Alexeï Navalny
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook