International
URL courte
Par
4123
S'abonner

Un tribunal sud-coréen a condamné l'héritier du groupe Samsung, Jay Y. Lee, à deux ans et demi d'emprisonnement pour corruption, une décision qui va avoir d'importantes conséquences pour son leadership.

Ce 18 janvier, l'héritier de Samsung Jay Y. Lee, âgé de 52 ans, a été reconnu coupable d'avoir versé des pots-de-vin à un associé de l'ancienne Présidente sud-coréenne Park Geun-hye et condamnée en 2017 à cinq ans de prison.

​Il a nié toute malversation et bénéficié d'une sortie anticipée après que sa condamnation a été réduite et suspendue en appel.

La Cour suprême avait renvoyé l'appel devant la Haute cour à Séoul, qui a décidé de condamner Lee à 30 mois de détention.

Lire aussi:

Navalny: le chevalier blanc des Occidentaux rattrapé par ses propos xénophobes
Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
La Défense russe réagit aux propos du Premier ministre arménien sur les Iskander
Tags:
corruption, Samsung
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook