International
URL courte
Par
8323
S'abonner

L'autorité turque des technologies de l'information et de la communication a interdit les publicités sur Twitter, Pinterest et Periscope en vertu d'une nouvelle loi sur les réseaux sociaux, selon des décisions publiées mardi au Journal officiel.

La nouvelle loi, que les détracteurs voient comme un moyen de museler l'opposition, contraint les réseaux sociaux à nommer des représentants en Turquie pour répondre aux préoccupations des autorités sur les contenus publiés sur les plateformes.

Facebook et d'autres compagnies ont fait savoir lundi qu'elles nommeraient un représentant local. YouTube, propriété de Google, avaient indiqué le mois dernier avoir décidé de désigner un représentant en Turquie.

D'après le Journal officiel, les mesures visant Twitter, l'application de vidéo en direct Periscope et l'application de partage de photos Pinterest entrent en vigueur ce mardi.

Loi sur les réseaux sociaux

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès des trois entreprises.

Selon la loi sur les réseaux sociaux adoptée l'an dernier, les contrevenants s'exposent à des amendes, interdictions de publicités ou encore des coupures d'accès.
L'entrée en vigueur du texte a provoqué des inquiétudes en Turquie, où la population se tourne davantage vers les réseaux sociaux pour avoir accès à des informations alors qu'Ankara a renforcé son contrôle sur les médias grand public.

Au cours des derniers mois, Facebook, YouTube et Twitter avaient reçu des amendes pour n'avoir pas respecté la nouvelle loi.

Lire aussi:

La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
Passeport vaccinal: l’UE avance, la France n’y coupera pas
Tags:
interdiction, publicité, Turquie, Twitter, Inc, Twitter
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook